Voici la double page que j'ai finie hier sur les cueilleuses de thé. Vous remarquerez leurs beaux sourires malgré leurs conditions de travail difficiles.

J'ai "tournicoté" mes papiers dans tous les sens avant d'arriver à cette mise en page. Et je suis plutôt satisfaite du résultat (vous voyez que je le dis aussi quand ça me plait...). J'ai choisi mes papiers rapidement (une fois n'est pas coutume !!) et lorsque j'ai eu presque fini ma deuxième page, je me suis souvenue que j'avais gardé un billet de 100 roupies où figuraient justement les cueilleuses de thé. Et lorsque j'ai sorti ce fameux billet, j'ai eu l'heureuse surprise de voir qu'il était parfaitement assorti à mes papiers !!! Il a donc trouvé sa place sur ma page...

cueilleuses

cueilleuses_suite

Voici le journaling, pour ceux qui auraient du mal à le lire :
"La cueillette du thé est effectuée par les femmes tamoules, appelées pluckers, qui remplissent des hottes ou des sacs portés sur le dos et maintenus par un bandeau frontal. Elles doivent recueillir quotidiennement 20kg pour un salaire mensuel de 2000 roupies environ (soit 17 euros). Leur travail s'effectue dans des conditions difficiles, pieds nus, et souvent sous la pluie, sous le contrôle d'un contremaître. Elles utilisent une baguette de bambou qu'elles posent sur l'arbuste et prélèvent toutes les feuilles qui dépassent. La meilleure technique consiste à ne prélever que deux feuilles et un bourgeon afin d'obtenir par la suite un thé de qualité."