Vous ne connaissez pas ma Poulette ??? Et bien la voici...

poulette

Quoi ? Qu'est-ce que j'entends ?? Qu'avec les excès des fêtes, mes méninges sont embrumés par l'alcool et que je raconte n'importe quoi ?? Sachez d'abord, braves gens, que je ne bois pas... enfin très peu... Je ne bois que des choses très sucrées et liquoreuses... genre Montbazillac, Sauternes, Pacherenc du Vic-Bilh, Cadillac... enfin des trucs de "gonzesse" !!! Mais des tucs de "gonzesse" que j'adore !!! Donc je bois très peu... et très rarement... et du coup, quand je bois, je suis tout de suite "gaite" (mes amis peuvent vous le dire !!! j'ai l'alcool gai !!!). Donc, là, au moment où j'écris ce petit billet, je ne suis pas du tout "embrumée" par l'alcool... Et si je vous présente ma poulette, c'est pour deux raisons.... Tout d'abord, une petite minute culturelle... Ma jolie poulette (parce qu'elle est jolie, n'est-ce pas, ma poulette ??? Enfin moi, elle m'éclate !!!!), donc ma jolie poulette est faite en raku. Et là j'en vois qui ouvrent de grands yeux tout ronds (si, si... je vous vois, là, derrière votre écran, avec votre air étonné à la lecture de ce mot barbare...). D'abord, ce mot n'est pas barbare, il est japonais... Le raku, kezako ??? Le Raku est une technique de cuisson d'origine japonaise datant du 15ème siècle.
Après leur réalisation en terre, les pièces sont cuites une première fois puis émaillées au pinceau.
Vient ensuite la cuisson raku. Cette cuisson est réalisée dans un four à gaz en extérieur. Dès que le température atteint 900°, on ouvre le four afin de provoquer un choc thermique qui fait craqueler l'émail. Les céramiques encore incandescentes sont ensuite sorties à l'aide de pinces et enfouies dans des copeaux de bois. C'est à ce moment-là que les copeaux prennent feu et que l'oxyde de carbone se fixe dans les parties non émaillées et dans les fissures. Une fois refroidies, les pièces sont grattées une par une pour les débarasser des résidus de bois brûlé.
Et toc, ça vous en bouche un coin, hein ???? Ben oui, moi aussi je peux "faire mon intéressante" !!! Hi hi hi...
Donc ça c'était la première raison pour laquelle je voulais vous présenter ma poulette...
J'en arrive à la deuxième raison... Le jour où j'ai acheté cette poule en raku (à un salon de l'artisanat d'art), j'en ai envoyé une photo par mail à mon amie Monika (je vous avais dit qu'elle m'éclatait, cette poule !!! Et je voulais faire partager ça à Monika !!!). Et deux jours plus tard, voici ce que Monika  en a fait...

J'étais "scotchée" qu'elle fasse une page avec ma poule !!! Et plutôt sympa sa page, non ?

poule_en_raku

Et restons dans le "léger" pour finir, avec ce proverbe bambara qui m'éclate...

« Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux. »

Pour votre gouverne, sachez que les Bambara sont une ethnie du Mali... Après ça, vous ne pourrez pas dire qu'on ne se cultive pas sur mon blog !!!!