Je vous invite aujourd'hui à découvrir la fabrication de la laque, une des spécialités de Bagan. Nous avons pu assister aux différentes étapes de cette fabrication en visitant le village de Seingong, situé au milieu des pagodes.

La laque est tirée d’un arbre, le Thit-si, dont on extrait la résine.
La plupart des objets en laque sont fabriqués en bambou, certains en crin de cheval.
Dans un premier temps, le bambou est assoupli et travaillé pour lui donner la forme voulue.

laque1

laque2

laque3
Cet objet est fabriqué en crin de cheval

laque4
La formation commence dès le plus jeune âge !

On applique alors une première couche de laque (résine mélangée à des cendres), en général à la main, afin d’obtenir plus de régularité. Les meilleures laques sont constituées de 7 couches successives.
Entre chaque couche, l’objet laqué doit sécher environ une semaine avant d’être poncé. Au fur et à mesure que l’on ajoute des couches, le mélange est de plus en plus fin.
La couleur est appliquée sur la dernière couche de laque.

laque5

La dernière étape est la décoration des objets laqués. Les gravures sont faites à la main, à l’aide d’un stylet et d’un pinceau.

laque9

laque8

laque7

laque6

laque10

Si vous avez envie d'en savoir un peu plus sur la fabrication de la laque, je vous invite à jeter un coup d'oeil ici.

"Quand la maladie n'est pas connue, il n'y a pas de remède."
Proverbe birman