bonzes

Pas de scrap aujourd’hui... Pas de découverte musicale ou artistique… Pas de jolies promenades en montagne ou dans mon jardin…

Mais une pensée pour le peuple birman... Une pensée pour ces moines ou ces civils lâchement abattus car ils ont osé crier leur révolte… Et l’espoir (peut-être vain…) que les grandes puissances vont enfin agir pour que cesse l’innommable…

Le peuple birman se bat depuis plus de 30 ans pour que soit enfin appliquée la démocratie qui avait été votée par plus de 80% de la population et qui confiait les rênes du pays à Aung San Suu Kyi. Figure emblématique de l'opposition birmane, elle est actuellement assignée à résidence par la junte militaire au pouvoir.

Je voudrais vous faire partager ce poème qu’elle a écrit…

Au coeur du pays paisible  

Au cœur du pays paisible, personne ne peut dire 
Si quelqu’un écoute 
Les secrets que l’on peut vendre.
Les informateurs sont payés par le sang du pays
Et personne n’ose dire ce que les tyrans ne supporteront pas
Au cœur du pays paisible de la Birmanie
Personne ne rit ni ne pense à haute voix.
Au cœur du paisible pays de la Birmanie
Vous pouvez l’entendre dans le silence de la foule.
Au cœur du pays paisible, personne ne peut dire
Quand les soldats viendront pour les emmener.
Les Chinois veulent une route ; les Français veulent le pétrole ;
Les Thaïlandais prennent le bois ; et SLORC prend les dépouilles...
Au cœur du pays paisible...
Au cœur du pays paisible, personne n’entend
Ce qui silencieusement est assassiné
Et recouvert par la peur.
Mais, malgré tout ce qui est imposé, la liberté a une voix
Que les menteurs ne peuvent imiter et qu’aucun cri ne peut anéantir.