Aujourd'hui, M. Cath et moi vous emmenons faire un safari en Afrique du Sud. Les safaris accompagnés par des rangers , en véhicule tout terrain, se font très tôt le matin, avec un départ avant le lever du jour, ou en fin d'après-midi, avec un retour à la nuit tombée. C'est à ces moments-là que vous aurez le plus de chances de voir des animaux... Dans deux des parcs que nous avons visités, Hluhluwé et Kruger, il est aussi possible de se promener seuls toute la journée avec son propre véhicule, sur des pistes parfaitement carrossables. L'Afrique du Sud est différente de la Tanzanie ou du Kenya au niveau des paysages ; en effet, la végétation y est très dense  et les parcs étaient très verts au mois d'avril (fin de la saison des pluies).

Vous êtes prêts à vous promener en notre compagnie dans le parc de Hluhluwé ?

DSC_5632

En espérant que nous observerons quelques animaux au milieu de cette végétation touffue. Les safaris se suivent et ne se ressemblent pas : on peut rouler pendant deux heures sans rien voir... ou bien avoir une agréable surprise  à chaque détour de piste !

Nous partons de Hilltop Camp par la route goudronnée qui traverse le parc et déjà, nous voyons un zèbre qui fait du stop...

DSC_5976

DSC_5978

DSC_5985

DSC_5990

J'espère que nous aurons l'occasion de voir des zèbres dans un environnement plus naturel... A suivre...

Nous quittons la route goudronnée pour commencer le safari sur piste. Oh, super ! des impalas sur la piste !

DSC_1021
C'est l'espèce la plus représentée dans les parcs d'Afrique du Sud ; il y en a environ 130 000 dans le parc Kruger.

C'est la panique à bord à l'approche de la voiture !

DSC_1022

N'oublions pas que tous les animaux des parcs sont des animaux sauvages... et leur approche demande un minimum de précaution et beaucoup de patience. Nous ne sommes pas dans un zoo !

DSC_1023

Leur fuite nous permet de constater qu'elles ont de bien jolies fesses...

Quelques centaines de mètres plus loin, un groupe de pintades de Numidie s'enfuit à notre approche. Celle-ci, un peu moins effarouchée, a daigné poser un instant pour nous. C'était une des rares à ne pas avoir la tête bleue... Nous en croiserons souvent lors des safaris suivants.... et nous aurons donc l'occasion de vous en montrer !

DSC_0930

Un rhino qui s'approche ! Arrêtons la voiture...

DSC_1578

DSC_1584

Petite conversation en tête à tête avec Madame...

DSC_1621

Un troisième individu est caché derrière le couple

DSC_1627

mais c'est un bébé rhinocéros qui joue avec ses parents !

DSC_1634

Il escalade carrément sa mère

DSC_1643

Allez hop ! Débarrassons-nous de l'importun pour terminer notre conversation...

DSC_1646

Il y a beaucoup de passages de gués dans le parc ; ils  nous ont rarement réservé des surprises, les points d'eau étant encore nombreux en cette saison. Il faut attendre l'hiver pour qu'un grand nombre d'entre eux s'assèchent et avoir ainsi l'occasion de voir plus d'animaux près des rivières.

P1160314

Cependant, nous observerons plusieurs variété d'oiseaux, dont des ombrettes africaines à l'affut de poissons...

DSC_1897

DSC_1901

Nous passons d'un tout petit animal à un très gros, puisque nous avons la chance d'observer au bord de la piste une femelle éléphant accompagnée de son éléphanteau.. Elle nous a repéré apparemment.... Heureusement, cette fois, nous sommes à la distance de sécurité réglementaire (50 mètres), ce qui ne sera pas toujours le cas pour d'autres safaris où nous nous sommes trouvés plus près des deux mètres que des cinquante (avec quelques belles frayeurs en guise de souvenirs !)

DSC_1886

A cette distance, nous ne représentons pas une menace pour elle et elle décide donc de passer son chemin...

DSC_1887

DSC_1888

Remarquez la différence de taille impressionnante entre la maman et son petit.

DSC_1892

Après le mammifère le plus lourd (environ 5 tonnes pour un éléphant adulte), nous rencontrons le mammifère le plus grand (environ 5 mètres de haut pour une girafe adulte).

DSC_1481

Beaucoup d'animaux se regroupent autour des girafes, afin de profiter de leur vision panoramique idéale pour détecter les prédateurs...

DSC_1484

Pas de danger apparent... elle relâche donc son attention et se déplace....

DSC_1500

....pour aller brouter un bébé acacia (l'acacia est leur menu préféré !)

DSC_1520

DSC_1522

DSC_1524

Un peu plus loin au bord de la piste, on distingue une tâche grise. Est-ce un âne couché dans l'herbe ?

DSC_1454

Non, c'est une femelle cobe qui fréquente habituellement les zones de savane humides.

C'est maintenant un warthog (phacochère) qui traverse la piste.... Remarquez ses sourcils broussailleux.

DSC_0858

Laissons-le passer...

DSC_0861

...il est suivi de son petit coiffé à la dernière mode !

DSC_0862

Durant les périodes où les animaux se font rares, le regard du photographe se porte sur la nature environnante...

P1160328

Même un arbre mort peut être un sujet de photo intéressant...

DSC_1533

La patience est souvent récompensée. Ce sera le cas aujourd'hui car sur la droite de la piste apparait une tâche claire dans les fourrés... avec des cheveux roux... peut-être un cousin de Garfield ?

DSC_0909

En effet, il s'agit bien du roi de la jungle avec sa belle crinière

DSC_0918

Laissons-le dormir, il a l'air épuisé

DSC_0921

Il bat à plates coutures Garfield pour la durée de sa sieste puisqu'il peut dormir jusqu'à 20 heures par jour.

Le soleil se couche ; la nuit ne va pas tarder à tomber. Il est l'heure de rentrer au camp puisqu'il est interdit de circuler en voiture après 18 heures sur les routes des parcs, afin d'éviter les accidents avec les animaux et de préserver leur tranquillité.

DSC_1905