P1220608


SIGMA, qui est à la base un fabricant d'objectifs, avait sorti toute sa gamme ; chaque objectif étant disponible avec 4 montures différentes pour s'adapter aux reflex Canon, Nikon, Pentax, Sony.

 

P1220607

P1220596
Ici le 500 mm fixe à ouverture f/4,5. Joli tromblon, n'est-ce pas ? Les 500 mm et 600 mm fixes sont utilisés par les journalistes sportifs ou les photographes animaliers. Le 800 mm fixe est utilisé par les paparazzi.

 

P1220611
Redescendons sur terre avec ce 17-50 mm à ouverture constante f/2,8 tout de même. Le sigle DC indique que c'est un objectif construit pour les reflex à petit capteur. 

 

P1220631


Canon avait sorti l'artillerie lourde et j'ai bien failli me faire descendre. Heureusement que je n'avais pas de signe distinctif de Nikoniste, sinon je ne serais pas là aujourd'hui pour vous faire partager cette aventure.

 

P1220618

P1220615
Voilà ce que ça donne de profil. Ici un objectif fixe de 500mm à ouverture f/4 équipé d'un stabilisateur d'image. Le fut est en alliage de magnésium et titane pour réduire son poids (3,2kg quand même, sans le boîtier bien sur). La commercialisation de cette série appelée n°2 est prévue en décembre à un prix d'environ 10000 dollars ! Dire qu'avec un bridge on atteint facilement une distance focale identique ; bien sur la qualité d'image n'aura rien à voir. Heureusement car à 400 g le bridge contre... on va dire.... environ 5kg avec le boîtier et le trépied, ça serait de la triche !

P1220851
Les objectifs de couleur blanc cassé chez Canon sont ceux de la gamme pro, appelée série L. Comme ça vous êtes surs de ne pas passer inaperçus, au cas où la taille ne suffirait pas à vous faire remarquer ! 

P1220627
Revenons à une gamme plus accessible avec le dernier reflex grand public Canon, l'EOS 600D qui est une évolution du 550D, best seller de la marque rouge (environ 600 euros boîtier nu).

P1220632
L'EOS 60D est d'après le magazine "Déclic photo" le reflex des amateurs éclairés. Décidément, la photo n'est pas une activité faite pour tout le monde ; ceux qui n'ont pas la lumière à tous les étages doivent s'abstenir ! Celui-ci vous sera facturé, en tenue naturiste (traduire boîtier nu), environ 1200 euros.

P1220855
Campagne de pub pour Camara.net (tiens, ça me rappelle l'Afrique du Sud !).
Au passage remarquez l'accent mis sur l'outil principal du photographe : son oeil.

 

P1220857
Chez Fuji, on mixe technologie dernier cri et allure rétro avec le Finepix X100 (environ 1000 euros). C'est un appareil compact à objectif fixe (équivalent à un 35mm à ouverture f/2) doté d'un viseur qui permet de garder l'oeil gauche ouvert lorsqu'on l'utilise puisqu'il est placé au bord du boîtier. Son capteur de 16 x 24 mm et de 12 MPix a une plage de sensibilité de 200 à 6400 ISO. En résumé, pour Déclic photo, c'est un joli joujou pour passionnés.

P1220865
Dans la lignée du X100, le X10 au look rétro est un compact expert doté d'un petit capteur (diagonale de 2/3''). Il possède un zoom de 28-112mm à grande ouverture : f/2 à 28mm et f/2,8 à 112mm, ce qui en fait un objectif très lumineux. Son châssis est en alliage de magnésium ; il est gainé de simili-cuir, le tout pour un poids de 350g et un prix de 530 euros.

P1220876

Fuji fait aussi dans le compact. Ici le Finepix F600

P1220878

P1220869
La série des XP30, étanches, anti-gel, anti-chocs, anti-poussière... il ne manquerait plus qu'ils soient anti-scrap ! En tout cas, leur design en forme de galet est très original. 

 

P1220667


L'événement du salon était l'arrivée de Nikon dans la famille hybride, avec la présentation en exclusivité mondiale de la gamme Nikon 1, prononcer one ("ouane" pour ceusses qui habitent dans les coins les plus reculés de France style plateau matheysin).

 P1220669

P1220715

Cette gamme, conçue dans le seul but de vous offrir des possibilités inégalées en termes de rapidité, de simplicité et de plaisir se compose pour l'instant de deux boîtiers et de quatre optiques. Les deux boîtiers ont le même capteur CMOS de 10MPix. Nikon introduit un nouveau format de capteurs (un de plus !) appelé CX (de dimension 8,8 x 13,2mm, donc plus petit que la concurrence).

P1220673
Le Nikon 1 V1 est le boîtier expert qui s'adresse aux amateurs de haute technologie.

J'explique aux blondes :  plutôt que de rester bêtement les pieds sur terre avec votre APN, montez sur un escabeau et tout de suite, vous obtenez de la haute technologie sans débourser un centime supplémentaire.

Le V1 possède un viseur électronique, d'où la petite bosse sur le haut de l'appareil, qui couvre 100% de la scène photographiée (la plupart des reflex  ont des viseurs qui ne couvrent que 95% de cette scène, obligeant à recadrer l'image par la suite sur l'ordinateur). Il possède également un écran de 3' affichant 920 000 pixels. Il sera disponible en noir et en blanc fin octobre à 799 € en kit avec l'objectif VR10-30 mm (équivalent 27-80 mm plein format dites moi que vous comprenez maintenant ! hein, vous comprenez ?) à ouverture  f/3,5-5,6.

J'essaie d'expliquer aux blondes : au sujet de l'ouverture la formule magique f/3,5 est tout simplement une fraction (appelée encore  division, vous avez appris cela à l'école primaire). Le f minuscule est le symbole de la distance focale de l'objectif ; remplaçons le par sa valeur pour le VR 10mm-30mm. A 10mm le diamètre d'ouverture maximum  du diaphragme de l'objectif sera de 10/3,5 =  2,86 mm et à 30 mm ce diamètre sera de 30/5,6 (on utilise le deuxième chiffre qui correspond à la longueur focale maxi du zoom)  = 5,36 mm.

Plus le chiffre sous le trait de fraction est petit, plus l'ouverture maximum sera grande par exemple un objectif fixe de 50mm f/2 aura un diaphragme ouvert à 50mm/2 = 25mm, un autre objectif de 50mm f/1,4 aura un diaphragme ouvert à 50mm/1,4 = 35,7 mm. You see ? 

L'ouverture maxi est une caractéristique de l'objectif ; plus elle sera grande moins il faudra de lumière pour réussir sa photo. Une grande ouverture permet également une faible profondeur de champ.

Dernière tentative pour expliquer aux blondes :  la profondeur de champ n'a rien à voir avec la pénétration du soc de la charrue dans la terre ; elle qualifie la profondeur de la  zone de netteté d'une photo. 

 P1220709

La vitesse de traitement "phénoménale" (je cite Nikon) de l'appareil permet la capture des images avant que vous n'ayez complètement enfoncé le déclencheur. La capture continue une fois le déclencheur relâché.

P1220730

P1220714

P1220741


L'autofocus qui équipe les deux boîtiers est le plus rapide du marché. Il est doté du nombre de points sélectionnables le plus élevé au monde (73 en mode sélectif et 41 en mode auto). A titre de comparaison, mon Nikon D700 possède 51 points, ce qui est déjà énorme. Le 600D de Canon n'en a que 9. Le Canon 7D en a 19. Et le vaisseau amiral de la flotte Canon, le 1D MarkIV, qui est un boîtier pro, en a 45. La sélection d'un point dans l'image permet d'affecter la zone de netteté à ce point précis.

 

P1220737
Les deux boîtiers possèdent la vidéo, bien sur.

 

P1220713
Le J1 destiné au grand public avec son ultra design très épuré sera lancé à 549 euros en kit avec l'objectif 10-30 mm (équivalent 27-80 mm plein format) f/3,5-5,6 

 

P1220716

P1220719

P1220721

P1220722
Nouvelle fonction inédite

 

P1220728

P1220753
Disponible en décembre, l'adptateur permettra de monter tous les objectifs Nikkor sur les deux boîtiers avec un coefficient multiplicateur de 2,7 c'est à dire qu'un 50 mm fixe cadrera comme un 135 mm. Le J1 sera commercialisé en 5 coloris : noir mat, blanc laqué, aluminium, rouge glossy et rose (et oui, même Barbie aura le sien !!!). Nikon a poussé l'esthétisme jusqu'à proposer des couleurs assorties pour les optiques et les accessoires.

 

P1220771

P1220779

P1220808
Pour le lancement, le J1 arborait des couleurs plutôt sympas ; peut-être seront-elles disponibles plus tard ?

Sur son stand Nikon mettait aussi en avant la gamme actuelle de reflex, composée du D3100 (entrée de gamme), D5100 et D 7000 (gamme grand public) ou D300S (gamme expert)

P1220651
Ici le D7000

P1220697
Nikon est aussi présent sur le segment des bridges, avec le P500 à l'amplitude de zoom impressionnante : 36 x

 

P1220692
Quant aux compacts, j'ai compté 15 modèles différents.

 

P1220706
Ci-dessus le S3100, disponible en 7 coloris

 

P1220675
Coolpix P7100 qui est un compact expert

 

P1220681
Mémoire de zoom... ça peut être intéressant.

Notons aussi la présence de TAMRON, autre fabricant d'objectifs pour les 4 marques de reflex

P1220969

P1220970

P1220971

P1220985
Et pour finir, ma photo préférée...

En conclusion, la profusion de l'offre masque le fait que l'appareil photo idéal n'existe pas. Il faut donc, avant de passer à l'acte d'achat, bien définir l'utilisation future de son APN et s'assurer que les points forts de l'appareil convoité couvrent cette utilisation. Pensez aussi, en cas d'acquisition d'un APN à objectifs interchangeables, que ce soit un compact, un hybride ou un reflex, au budget final qui va s'alourdir au fur et à mesure de l'achat d'objectifs et accessoires supplémentaires (filtres, sac, trépied, etc...).

Pour finir, quelques statistiques du marché français de la photo : ce marché représente 5% des biens de consommation techniques. Au 2ème trimestre 2011, il était en baisse de 8,3 % par rapport à 2010, effets conjugués de la crise et de la catastrophe de Fukushima (tous les acteurs du marché sont japonais sauf le coréen Samsung).
Sur les 6 premiers mois de 2011, il s'est vendu 1 740 000 compacts, 227 000 reflex, 167 000 bridges, 23 000 hybrides, ce qui donne à la louche pour une année pleine environ 5 millions d'APN vendus en France, dont 4 millions de compacts et 500 000 reflex. 
Le secteur des hybrides est en train de décoller : + 232% de vente par rapport à 2010. Il n'a pas pour l'instant atteint les espérances des fabricants. 
Depuis 10 ans, les ventes de reflex étaient en progression constante. 2011 a fait mentir cette tendance avec une baisse de 4 %. Par contre, les ventes d'objectifs interchangeables progressent de 8%.

J'ai envie de dire : maintenant à vous de jouer ! Vous avez toutes les cartes en main pour faire le bon choix. Si vous êtes arrivés au bout de l'article indemne, vous allez pouvoir dialoguer avec un "conseiller commercial" en toute connaissance de cause ; il ne pourra pas vous prendre pour un collier (traduisez : il ne pourra pas vous enfiler des perles !).