La première partie du voyage vous a plu ? Alors on repart pour la suite....

 CAT_1323

Ça commence à faire haut ! Nous sommes à 1600 mètres et les sommets culminent à 2000 mètres. De temps en temps, il y a de la neige dans cette région et les conditions de vie doivent alors être terribles.

CAT_1327
 Même dans les pentes les plus vertigineuses, le moindre espace est cultivé. Il ne faut pas avoir le vertige pour habiter ici...

CAT_1581
...ni pour y travailler

CAT_1332
La piste a été récemment goudronnée pour se transformer en route, ce qui rend cette région un peu plus facile d'accès.

CAT_1358
Ici, les enfants vont rarement à l'école ; ils aident leurs parents dans les travaux quotidiens. 

CAT_1448

CAT_1451

Les hommes cassent les rochers pour en extraire le minerai de fer

CAT_1463
Moment de détente

CAT_1478

Sur cette photo, on peut apercevoir l'intérieur d'une maison ; mis à part le lit, il n'y a aucun meuble.

CAT_1489

CAT_1496
De nombreux enfants

CAT_1499
Mamie Tay

CAT_1501
Notez la publicité pour HSBC, dont le slogan est : "votre banque partout dans le monde". Vous avez du voir de grandes affiches dans les gares ou aéroports avec de belles photos prises aux 4 coins du monde avec des autochtones bien propres sur eux... Et bien ici, nous sommes dans la "vraie vie" ! Il y a un léger contraste, non ?

CAT_1508

CAT_1513
Les enfants sont livrés à eux-mêmes très tôt ; ils s'endurcissent beaucoup plus que nos petits occidentaux...

CAT_1519

CAT_1525

CAT_1530
"Le chanteur" !!!

CAT_1539

CAT_1563
Les jeunes filles ont des enfants dès l'âge de 12 ans (encore une photo que vous avez vue sur cette page).

CAT_1586
Tout est transporté sur le dos dans une hotte ronde.

CAT_1587

CAT_1741

CAT_1711

Belle rencontre au bord de la route : des femmes Dao (prononcer "dzao")  de retour d'un marché.

CAT_1743

CAT_1751

CAT_1712

Femme Man rouge (ou Pupeo), une ethnie très rare représentée par seulement 700 personnes. Les femmes de cette ethnie adorent porter des parures, colliers, bracelets, chaînettes et pendentifs en argent. Les hommes sont habiles en menuiserie et fabriquent la plupart de leurs ustensiles ménagers en bois, rotin ou bambou. Ils cultivent du riz, du seigle, du maïs et depuis peu des plantes médicinales qui ont une grande valeur marchande. Ils élèvent des boeufs pour les travaux agricoles. Les Man rouges croient à l'existence de l'âme ; ils pensent que l'homme a 8 âmes et 9 esprits. Cette croyance influe sur leur mode de vie et tout est fait pour la préserver. Ils utilisent, comme les Lolo noirs (vous vous rappelez... rendez-vous en terre inconnue) un tambour de bronze dans les cérémonies dédiées aux parents. Il sert à rappeler leurs âmes au pays originel.

CAT_1738
Femme Dao.

L'ethnie Dao compte 600 000 personnes environ qui vivent en bon voisinage avec les autres ethnies. Ils sont également présents en Chine, en Thaïlande et au Laos. Les Dao cultivent le maïs, le manioc et le seigle. Les femmes plantent le coton, le cardent et le tissent sur un métier rudimentaire. Elles cultivent également l'indigotier afin de teindre elles-mêmes leurs tissus. Elles excellent à broder de beaux motifs sur leurs vêtements. Quant aux hommes, ils forgent eux-mêmes leurs outils agricoles (socs de charrue, pioches, binettes).
Les Dao fabriquent du papier artisanal à partir de paille et d'écorce ; il est de bonne qualité et se conserve dans le temps. Il est utilisé pour les livres de généalogie, les documents officiels, les livres de culte, et pour le scrap (cherchez l'erreur). Ils fabriquent aussi des bijoux en argent.
Pour pouvoir se marier, les jeunes Dao doivent obtenir l'approbation de leurs parents mais aussi avoir des dates de naissance concordantes au niveau des astres (c'est le maître de cérémonie qui décide si concordance il y a...). 
Les Dao croient à l'existence d'un autre monde, celui des âmes. Ils pratiquent le culte des ancêtres.
Les arts et la littérature folklorique sont omniprésents. Les contes ancestraux ont été recueillis et édités. 

CAT_1760
photo déjà scrappée...

CAT_1767
Les vêtements traditionnels sont fabriqués sur place à l'aide de métiers à tisser ancestraux. 

CAT_1768

CAT_1775
Les maisons sont très rudimentaires et très sombres, d'où la corvée de vaisselle en extérieur.

CAT_1780
Pieds nus dans les cailloux... même pas mal ! 

CAT_1813
Un boeuf croisé avec un cochon... voilà ce que ça donne !!
(euh.... suite à certains commentaires, je précise que c'est de l'humour !!! Il s'agit bien sur d'une race de buffles...) 

CAT_1850
Sourires d'écoliers (celle-ci aussi vous l'avez déjà vue ....)

CAT_1880
Les femmes Pa Then sont par tradition de bonnes tisserandes ; leurs tissus servent de monnaie d'échange avec les ethnies voisines. 
Les Pa Then ne donnent pas de nom à l'enfant mâle qui vient de naître, seulement un numéro correspondant à son rang dans la famille. Quand il atteint sa majorité, il reçoit un vrai nom au cours d'une cérémonie de présentation aux ancêtres. Les Pa Then croient que chaque personne possède douze âmes ; c'est pourquoi ils tapissent le cercueil des défunts de douze mesures de riz grillé recouvertes de douze bols de grès renversés.

CAT_1921
Non, ce n'est pas un mariage mais un enterrement...

CAT_1967

CAT_1995
Charmante rencontre

 Suite et fin demain...