Je vous propose aujourd'hui de vous arrêter quelques minutes dans le coin lecture de mon blog, afin de partager avec vous quelques-uns des derniers ouvrages que j'ai lus, aimés.... ou pas aimés !
Et comme toujours, cette rubrique étant aussi la vôtre, je prendrai plaisir à lire vos avis et suggestions

Image2

 

01

L'instant présent (Guillaume Musso) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Lisa et Arthur n'ont rendez-vous qu'une fois par an. 
Il passe sa vie à la chercher... elle passe la sienne à l'attendre.

Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d'art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d'Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n'offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n'est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l'aimer :
" Ce qui m'arrive est inimaginable, et pourtant bien réel... "
Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

J'avais été déçue par Central Park (je vous en avais parlé ici). J'espérais retrouver avec "L'instant présent" le Musso que j'aimais. Malheureusement, cette fois encore, je n'ai pas été convaincue !
Le livre se lit facilement, l'histoire est prenante (malgré quelques longueurs) mais la fin est tellement décevante (voire bâclée) que cela gâche en grande partie le plaisir de la lecture !

 

02

Tu me trouveras au bout du monde (Nicolas Barreau) ♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Jean-Luc Champollion, galeriste parisien, s'était promis de ne plus jamais écrire une seule lettre d'amour depuis une terrible déception à l'adolescence. Pourtant, lorsqu'il en découvre une dans sa boîte à lettres, intrigué, il ne peut s'empêcher d'y répondre. Une relation épistolaire nourrie naît alors entre le jeune homme et l'énigmatique Principessa. Mais cette dernière sait ménager le suspense, et l'entraîne dans un jeu de piste amoureux avant d'accepter de se dévoiler en chair et en os. Pris au jeu de ce tendre duel, Jean-Luc s'enflamme. Qui est donc cette femme qu'il imagine sans la voir, qu'il comprend sans la connaître ? Comment la convaincre de se livrer ? Devra-t-il aller jusqu'au bout de la terre pour la tenir enfin serrée dans ses bras ? Nicolas Barreau est incontestablement un maestro de la comédie romantique. Multipliant les fausses pistes et les contretemps, le lecteur mène l'enquête tambour battant aux côtés du héros. Un roman rafraîchissant et teinté d'humour où nous découvrons deux personnalités attachantes, autour desquels gravite une galerie de personnages secondaires savoureux. Tu me trouveras au bout du monde est un pur moment de plaisir. On en redemande !

J'avais beaucoup aimé "Le sourire des femmes" (dont je vous avais parlé ici) et j'étais donc impatiente de découvrir ce nouveau roman de Nicolas Barreau. Je me suis laissée prendre au jeu de ces échanges épistolaires (peut-on parler d'échanges "épistolaires" quand il s'agit de mails ?) et j'étais curieuse de découvrir qui se cache derrière cette mystérieuse amoureuse.
Les personnages de cette comédie romantique (et sensuelle  !) sont aussi attachants que ceux du précédent roman ; j'ai en outre retrouvé la plume simple et efficace que j'avais appréciée. Bref, cette fois encore Nicolas Barreau m'a conquise !
J'ai apprécié au passage la petite leçon visant à nous faire ouvrir les yeux et à porter un regard neuf sur ceux qui nous entourent ...

 

03

Nos étoiles contraires (John Green) ♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l'évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C'est là qu'elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d'Hazel, qui a peur de s'impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d'amour commence... les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. Élu " Meilleur roman 2012 " par le Time Magazine ! Prix de L'Échappée Lecture 2014 de la Nièvre Prix du Jury littéraire Giennois 2014 Prix Plaisirs de lire 2014, département de l'Yonne Prix des Embouquineurs 2014 Prix Farniente 2015 (Belgique)

J'ai toujours un peu d'appréhension lorsque je commence un livre trop médiatisé et au sujet duquel je n'ai lu quasiment que des avis très élogieux. C'était le cas pour celui-ci.... et j'avais donc peur d'être déçue. De plus, classé dans la catégorie "young adult" (puisqu'il est de bon ton de tout classer de nos jours !), je craignais qu'il ne soit "cucul la praline".
Mais j'ai été très touchée par ce roman où John Green, sur un sujet pas gai du tout, réussit à éviter le mélodrame et même à instiller un peu d'humour. L'histoire est prenante, les personnages très attachants et c'est une belle leçon de vie qui nous est offerte (de vie, d'amour et d'amitié).
Je n'avais pas vu le film lorsqu'il est sorti au cinéma (parce que je voulais justement lire le livre avant...) et suite à la lecture du roman,  j'ai acheté le DVD, que j'ai regardé il y a quelques jours. Une fois encore, j'ai largement préféré le livre au film !

 

04

Son carnet rouge (Tatiana de Rosnay) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : « Avant de s'en aller, elle enlève son alliance et la pose délicatement sur le capot de la voiture, sans un mot. » Le fruit est-il plus savoureux lorsqu'il est défendu ? L'interdit est-il synonyme de plaisir ? De la duperie démasquée à la vengeance machiavélique, Tatiana de Rosnay revisite les amours illégitimes et envisage tous les scénarios - tantôt tragiques, tantôt cocasses - avec une légèreté teintée de sarcasme, jusqu'à une chute toujours croustillante, parfois glaçante. Un jouissif « déshabillage » du délit conjugal, où le rire se mêle à la compassion et la transgression au désir.

Je ne suis pas une grande amatrice de nouvelles en général mais ce recueil mettant en scène l'adultère sous toutes ses formes m'a été offert par une amie (j'espère juste que je ne dois pas y lire un message subliminal !!). La présentation de l'éditeur utilisant les termes "croustillant" ou "jouissif déshabillage du délit conjugal" est à mon avis un peu exagérée (oui, d'accord, le but de l'éditeur est de faire vendre le livre ; je l'avais bien compris !).
Bien que le ton soit souvent ironique, contrairement à certaines critiques que j'ai lues au sujet de ce recueil, je ne l'ai pas trouvé drôle tout. Les histoires sont douloureuses et la vision du couple (et du comportement des hommes en particulier !) très pessimiste. Les 11 nouvelles sont courtes, l'ouvrage se lit très vite et permet de passer malgré tout un bon moment (à mon avis, à éviter les jours de déprime ou si on est trop concernée par le sujet !).

 

05

La condition pavillonnaire (Sophie Divry) ♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son mari et ses enfants, sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. L’insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires: l’adultère, l’humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnés. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confort. L’héroïne est une velléitaire, une inassouvie, une Bovary… Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble ? Un roman profond, moderne, sensible et ironique sur la condition féminine, la condition humaine.

Je ne vais pas rejoindre les nombreux éloges lus au sujet de ce livre. Je l'avais pourtant commencé pleine d'entrain, persuadée que cela allait me plaire. Je me suis régalée au cours des premières pages puis me suis vite lassée de ces énumérations et de ces descriptions sans fin . J'ai été très gênée par la forme d'écriture et notamment par la ponctuation (l'utilisation à outrance du point virgule m'a particulièrement dérangée dans ma lecture). Je me suis profondément ennuyée et arrivée au tiers du livre, je l'ai refermé définitivement... et sans regret !

 

 

06

L'histoire épatante de Mr. Fikry et autres trésors (Gabrelle Zevin) ♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : La vie est plus belle lorsqu'elle s'écrit à plusieurs. A.J. Fikry a l'un des plus beaux métiers du monde : il est libraire. Un libraire misanthrophe et bourru qui file un mauvais coton depuis le décès de Nic, son épouse. Peu importe, livre ou être humain, il est devenu bien difficile de trouver grâce à ses yeux. L'irrésistible petite Maya va pourtant fendre son armure. Sa maman souhaitait qu'elle grandisse au milieu des livres et l'a donc laissée dans les rayons de l'unique librairie d'Alice Island. C'est ainsi qu' A.J., faussement récalcitrant, se retrouve à pouponner ce chérubin aussi malicieux que despotique. Et dans le sillage de ce duo improbable, tout leur entourage va découvrir que les aventures étonnantes, épatantes et émouvantes n'arrivent pas que dans les livres.

Un roman dont l'action se déroule dans une librairie ne peut qu'attirer les amoureux des livres ! C'est d'ailleurs très à la mode en ce moment, apparemment ! Sans vouloir faire de comparaison, j'ai largement préféré ce roman touchant et émouvant à "La bibliothèque des cœurs cabossés", dont on ne tarit pourtant pas d'éloges ici et là (et dont je vous avais parlé  ici).
Les personnages sont très attachants, l'écriture est agréable. C'est pour moi le genre de livre que l'on voudrait faire durer pour en profiter au maximum mais qui se révèle être un "page turner" et que l'on ne peut s'empêcher de dévorer !
De l'émotion, de l'humour, de l'amour... bref, un livre qui fait du bien !

 

4ddd7927

J'ai aussi terminé ces livres
(sauf un que j'ai abandonné en cours..... pas emballée du tout ! Vous saurez lequel lors du prochain article lecture.)

lus

 

Ma lecture en cours

En-cours