"La littérature, c'est à peu près ça. Trouver une histoire à chaque chose et faire en sorte qu'elle suscite de l'intérêt."  
Yasmina Khadra

Image4

 

Temps-assassin

Le temps est assassin (Michel Bussi) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Eté 1989
La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne.
Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide.
Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux.
Eté 2016
Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l'accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé.
A l'endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre.
Une lettre signée de sa mère.
Vivante ?

J'étais restée sur ma faim avec "Maman a tort" (je vous en avais parlé ici). Je suis encore restée sur ma faim avec ce dernier roman de Michel Bussi ! Le début était prenant mais la suite m'a paru assez tarabiscotée.... C'est mou, c'est lent, c'est compliqué pour pas grand chose !
L'histoire se déroule sur deux périodes et cette alternance passé-présent manque de fluidité à mon goût. La partie du journal de Clotilde, l'héroïne principale, écrit alors qu'elle était adolescente, sonne totalement faux et cela m'a beaucoup dérangée !
Il reste la plume de Michel Bussi, fluide et juste (hormis ce fameux journal intime, agaçant !!) et sa description de l'île de Beauté qui donnerait presque envie de réserver illico ses vacances là-bas !
Bref, une lecture qui n'est pas désagréable mais qui a manqué pour moi de rythme et de suspens.

 

la-maison-des-hautes-falaises

La maison des hautes falaises (Karen Viggers) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Hanté par un passé douloureux, Lex Henderson part s'installer dans un petit village isolé, sur la côte australienne. Très vite, il tombe sous le charme de cet endroit sauvage, où les journées sont rythmées par le sac et le ressac de l'océan. Au loin, il aperçoit parfois des baleines. Majestueuses, elles le fascinent.
Peu de temps après son arrivée, sa route croise celle de Callista, artiste passionnée, elle aussi blessée par la vie. Attirés l'un par l'autre, ils ont pourtant du mal à se comprendre et à laisser libre cours à leurs sentiments. Parviendront-ils à oublier leurs passés respectifs pour guérir et faire de nouveau confiance à la vie ?
Dans la lignée de La Mémoire des embruns, ce roman en finesse est une véritable ode à la nature et à son admirable pouvoir de guérison.

J'ai fini la lecture de ce roman avec un avis plutôt mitigé.....  Du côté des points positifs, c'est sans conteste un très beau roman d'atmosphère, une ode à la nature sauvage et à l'océan, tout à fait dépaysant. Les descriptions sont très belles et on apprend plein de choses sur la vie des baleines (presque trop... la scène du sauvetage de la baleine est interminable !).
Mais en lisant le résumé, je m'attendais à ce que l'histoire des personnages soit davantage approfondie et là, je suis totalement restée sur ma faim ! Les thèmes abordés sont  survolés et on a l'impression que l'histoire des personnages est secondaire, traitée de manière trop superficielle. J'aurais pour ma part préféré que ce soit le contraire, que cet ode à la nature soit la toile de fond d'une histoire plus approfondie. C'était peut-être (probablement !)  voulu par l'auteure ; c'est juste que ce n'est pas ce que MOI j'attendais !
Malgré des longueurs et un rythme très lent, le roman reste agréable à lire et la plume de l'auteure est vraiment très belle. Je me laisserai peut-être tenter par le premier roman qu'elle a écrit, "La mémoire des embruns".

 

Compagnie-livres

La compagnie des livres (Pascale Rault-Delmas) ♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Annie est fille de médecin et habite à Paris, tandis que Michel est fils de fermier et vit en Auvergne, mais ils ont un point commun : ils sont tous les deux passionnés de lecture.
Des événements tragiques vont amener leurs routes à se croiser, et malgré leur différence sociale, les destins de leurs familles vont s'entremêler.
Grâce au grand-père d'Annie, libraire au quartier latin, ils vont finir par se rencontrer.
Entre la saga familiale et la fresque sociale, ce roman, qui se déroule en France entre 1965 et 1975, fait revivre, à travers les nombreux personnages, les principaux événements politiques et culturels de l'époque. Et sur un fond d'histoire romanesque, il met l'accent sur la condition des femmes et la place des jeunes dans cette période charnière.

Malgré les quelques défauts que je lui ai trouvés, j'ai lu avec plaisir cette fresque sociale se déroulant dans les années 60. Les personnages sont très attachants et on suit avec plaisir leur quotidien et les différentes épreuves auxquelles ils sont confrontés. Beaucoup de thèmes sont abordés : les clivages sociaux très pesants à l'époque, la volonté pour la bourgeoisie de sauver les apparences à tout prix en dépit des épreuves (deuil, adultère, drogue....), l'éducation souvent étriquée des enfants, la libération de la femme (avortement, contraception, indépendance...). Ce court roman est riche, très bien documenté et l'intrigue est prenante. A mon sens, il aurait mérité d'être plus long et développé.
J'ai malheureusement été gênée dans ma lecture par quelques fautes d'orthographe et par des erreurs de ponctuation. Par ailleurs, si le style d'écriture m'a plu, j'ai eu du mal avec le découpage du livre (au sein d'un même chapitre, les paragraphes se suivent parfois sans aucune fluidité).

 

Après-toi

Après toi (Jojo Moyes) ♥♥♥♥


Présentation de l'éditeur : Un an et demi après avoir exaucé le vœu de Will, qui souhaitait bénéficier du suicide assisté, Lou quitte sa ville natale où elle est la cible de critiques. Elle commence une nouvelle vie à Londres, mais elle a du mal à se conformer aux dernières volontés de Will qui lui recommandait de profiter de la vie.

J'avais adoré "Avant toi" ;  j'étais donc impatiente de lire cette suite, avec au fond de moi la peur d'être un peu déçue. Mais une nouvelle fois, Jojo Moyes a réussi à me toucher. Même si je n'ai pas retrouvé la même émotion qu'à la lecture d'Avant toi,  j'ai apprécié cette belle histoire pleine de tendresse, aux personnages très attachants. Jojo Moyes a un don pour raconter des histoires qui me touchent et j'aime la justesse de sa plume qui nous fait prendre conscience de l'importance de savourer chaque instant de la vie, si précieuse. Elle fait décidément partie de mes auteurs favoris dans  le style "feel good book".
J'ai cependant trouvé la fin un peu trop prévisible et rapide.
En bref, même si ce ne fut pas un coup de cœur aussi fort qu'Avant toi, cet "après" a été un joli moment de lecture qui m'a permis de retrouver Lou avec plaisir.

 

barre-livres

Mes lectures finies

Image1

 

Ma lecture en cours

Lettres Stella