lus

 

 

tucomprendras

Tu comprendras quand tu seras plus grande (Virginie Grimaldi) ♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.           
C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur.

Même si cela n'avait pas été un coup de cœur, j'avais bien aimé le premier roman de l'auteure, "le premier jour du reste de ma vie".
Son second ouvrage est dans le même esprit. Optimiste et touchant, écrit avec beaucoup d'humour, ce roman est une jolie leçon de vie qui permet de passer un bon moment.

 

Mémé-orties

Mémé dans les orties (Aurélie Valognes) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie ... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 92 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !


Voilà un livre qui attendait dans ma liseuse depuis pas mal de temps. Suite à la suggestion de lecture de ??? (je ne sais plus, tiens ! Peut-être bien Catherine ?), je me suis enfin décidée à le faire passer sur le dessus de ma PAL* virtuelle.
L'histoire (très peu crédible !) est simple, facile à lire, drôle et touchante. Les personnages, bien que caricaturaux (le thème du "vieux ronchon" est vu et revu !) sont attachants et ce roman permet de passer un bon moment, sans prise de tête.
Mais dans le genre "livre qui fait du bien", ce n'est pas un de mes préférés. Par ailleurs, il est bourré de fautes (du moins dans sa version numérique) qui gênent vraiment la lecture !

*PAL : pile à lire (on me pose souvent la question !)

 

Bojangles

En attendant Bojangles (Olivier Bourdeaut) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui mène le bal, c’est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

Ce roman m'a été conseillé ici-même par Isona. Les critiques à son sujet sont excellentes. Et pourtant, chez moi, la mayonnaise n'a pas pris et mon avis est beaucoup plus mitigé. C'est un roman qui se lit facilement (et très vite !) ; j'y ai trouvé quelques jolies tournures et pensées mais il m'a souvent paru ennuyeux...
Quant aux nombreuses critiques qui le trouvent "gai et léger", je me demande si elles parlent bien du même livre ! Pour ma part, je ne l'ai trouvé ni "gai", ni "léger", malgré son côté un peu farfelu. L'état d'esprit dans lequel j'étais lorsque je l'ai lu a peut-être altéré mon jugement mais personnellement,  je  n'ai pas accroché ! Désolée Isona... Autant de lecteurs, autant d'avis !

 

le reste de leur vie

Le reste de leur vie (Jean-Paul Didierlaurent) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : "Comment, au fil de hasards qui n’en sont pas, Ambroise, le thanatopracteur amoureux des vivants et sa grand-mère Beth vont rencontrer la jolie Manelle et le vieux Samuel, et s’embarquer pour un joyeux road trip en corbillard, à la recherche d’un improbable dénouement…
Un conte moderne régénérant, ode à la vie et à l’amour des autres. Tout lecteur fermera heureux, ému et réparé, ce deuxième roman qui confirme le talent de Jean-Paul Didierlaurent."

J'avais beaucoup aimé "le liseur du 6h27" (dont je vous avais parlé ici) et j'étais donc impatiente de découvrir ce nouvel ouvrage de Jean-Paul Didierlaurent.
Cette fois encore, je suis tombée sous le charme de ce roman plein de tendresse et d'humanité. L'auteur aborde des thèmes difficiles (maladie, fin de vie, suicide assisté) mais sans tomber dans le pathos, avec au contraire beaucoup d'optimisme. C'est un bel hymne à la vie et à l'amour, avec des personnages très attachants. Pas de moment d’ennui dans ce livre qui se dévore..... et qui fait du bien.
De par son thème et la façon de le traiter, il m'a  fait penser au roman "Les oubliés du dimanche, que j'ai lu récemment et que j'avais beaucoup aimé.

barre-livres

Ma lecture finie

 Fugain

 

Ma lecture en cours

 Seuls-poissons