Je vous propose aujurd'hui un petit tour dans le coin lecture de ce blog, avec les derniers ouvrages que j'ai lus. Comme toujours, je lirai avec grand plaisir vos avis et suggestions !

-

 

6h41

6h41 (Jean-Philippe Blondel) ♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, quarante-sept ans, revient d'un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef d'entreprise. La place à côté d'elle est libre. S'y assied, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s'est très mal passé. À leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s'installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend...

J'ai beaucoup aimé ce court  roman (très bien écrit). L'introspection de cet homme et de cette femme qui se retrouvent 27 ans plus tard nous renvoie à notre propre introspection, nous donne à réfléchir sur nos propres vies à l'âge de 20 ans, sur les rencontres (positives ou négatives) qui nous ont marqués (plus ou moins consciemment), sur les choix qui ont été les nôtres. Pour ma part, je me suis laissée embarquer avec plaisir dans le train de Blondel...

 

 

Nos-ames

Nos âmes la nuit (Kent Haruf) ♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Dans la petite ville de Holt, Colorado, dans une Amérique profonde et isolée, Addie, une septuagénaire, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf : voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure... Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d'amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d'encouragement. Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble. 
Mais voilà, les choses ne vont pas se passer si simplement, les cancans vont bon train, et les familles s'en mêlent... Que va-t-il advenir de cette bulle de douceur si précieuse qu'Addie et Louis avaient réussi à construire ?

Ce livre est un petit bijou de sensibilité. Il est tendre, beau, pur comme l'amour qui nait entre les deux personnages principaux (très attachants). Écrit avec élégance et simplicité, je n'ai qu'un seul reproche à lui faire... il est trop court ! J'aurais aimé passé davantage de temps en compagnie de Louis et Addie !

 

 

On-dirait-nous

On dirait nous (Didier Van Cauwelaert) ♥♥
Présentation de l'éditeur : « On a 30 ans, ils en ont le triple. Et tout bascule quand on se rencontre. Ils nous bouleversent, nous rendent nos rêves, nous envahissent de plus en plus… Mais quel est leur vrai but ? Vont-ils nous sauver ou nous détruire ? » Dans le parc où ils aiment se promener, Soline, ravissante violoncelliste, et Ilan, un brillant glandeur, aperçoivent sur le banc où ils ont l'habitude de s'assoir un couple de petits vieux qui se tiennent tendrement la main. Georges, fringant professeur à la retraite, mince et le bronzage à peine ridé, et Yoa, son épouse tlingit, semblent tout droit sortis d'une publicité pour croisière. « On dirait nous, à leur âge » s'exclame Soline. Cette phrase va changer leur destin : Georges et Yoa s'immiscent dans la vie du couple avec la plus étrange des propositions… Un merveilleux roman d'amour et de fantaisie, où il est aussi question du désir d'éternité. Un livre plein d'humour et de tendresse, où l'on rit à chaque page sans cesser d'être ému

J'avais bien aimé Jules (pas un coup de cœur mais un livre "sympa" dont je vous avais parlé ici) et je pensais passer un moment agréable à la lecture de ce nouvel ouvrage de Van Cauwelaert. Malheureusement, ce fut une petite déception pour moi. L'idée de départ me plaisait mais au fil des pages, j'ai trouvé l'histoire de plus en plus tirée par les cheveux et les personnages pas attachants du tout. La seconde partie du livre m'a carrément semblée laborieuse (beaucoup de longueurs où je me suis ennuyée ferme !) et la fin très décevante. Aussitôt lu, aussitôt oublié !

 

baie-baleines

La baie des baleines (Jojo Moyes) ♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Sur les plages préservées au sud de Sydney, Silver Bay est un véritable havre de paix. C'est ici que s'est réfugiée Liza McCullen avec sa fille Hannah pour échapper à sa vie passée. Mais l'arrivée de Mike Dormer va bouleverser la tranquillité de la petite communauté. Cet Anglais trop curieux, qui prétend être venu à Silver Bay pour se reposer, risque en réalité d’anéantir tous les efforts de Liza pour sauver le petit hôtel familial et protéger les baleines. La Baie des baleines nous plonge dans la nature sauvage australienne, autour de personnages en quête de nouveau départ

Si vous êtes des fidèles de ma rubrique lecture, vous savez que j'aime beaucoup les romans de Jojo Moyes, qui a un don pour raconter avec simplicité et justesse des histoires qui me touchent, avec des personnages très attachants. J'ai d'ailleurs un peu l'impression d'écrire toujours la même chose au sujet de ses livres !
Celui-ci n'a pas dérogé à la règle et j'ai pris beaucoup de plaisir à sa lecture. Le démarrage est assez lent et j'ai mis un peu plus longtemps qu'habituellement pour entrer dans l'histoire mais cette lenteur dans la narration confère au livre une ambiance particulière qui fait que l'on s'y sent bien (c'est du moins ce que moi j'ai ressenti ! Tout cela est très subjectif, après tout !).
Bref, encore un très bon moment de lecture que je ne saurai que vous conseiller si, tout comme moi, vous aimez cette auteure (ou si vous avez envie de la découvrir !)

 

barre-livres

Mes lectures finies

 

Image1

 

 

Ma lecture en-cours

Alchimiste