Nous repartons aujourd'hui pour une nouvelle découverte pédestre de Vienne. 
La ville est parsemée d'espaces verts de toutes dimensions, ce qui doit la rendre encore plus agréable au printemps. D'un point de vue statistique, chacun des 1,7 millions de viennois dispose de 120 m² d'espaces verts, ce qui correspond à plus de la moitié de la surface de la ville. Il y a plus de 2000 espaces verts, dont 280 parcs et jardins impériaux. En 2016, l'étude Mercer a élu Vienne n°1 au classement des villes offrant la meilleure qualité de vie de la planète pour la 7ème année consécutive.

JMB_5464

Les différents styles d'architecture sont omniprésents dans tous les quartiers de la ville

JMB_5450

JMB_5466

JMB_5467

JMB_5473

JMB_5480

JMB_5481

JMB_5494

JMB_5443

JMB_5448

Nous voici arrivés a l'est du ring, dans le 3ème arrondissement. Nous apercevons ci-dessous le palais des Beaux Arts, construit en 1908/1909 par Anton et Josef Drexler, dans le style Art Nouveau.

JMB_5501

JMB_5506

JMB_5509

L'objectif de la balade est la découverte de l'oeuvre de Friedensreich Hundertwasser, un artiste autrichien (peintre, architecte, penseur) né en 1928 et décédé en 2000. Son nom, légèrement déformé par lui-même, signifie "le royaume de la paix aux cent eaux". Nous sommes face à Hundertwasser Haus, un ensemble HLM de 50 appartements construit en 1983.

Afin de faire entrer un maximum de lumière dans cette réalisation, l'artiste architecte a appliqué ici une de ses citations : "certains disent que les maisons sont faites de murs ; je dis qu'elles sont faites de fenêtres."

JMB_5496

JMB_5525

JMB_5534

JMB_5521

JMB_5522

JMB_5529

Undertwasser a mis en application son grand rêve de rétablir l'harmonie entre l'homme et la nature. Pour lui, cela passe par la modification de l'habitat urbain qu'il va agrémenter en  plantant des végétaux sur la façade et même une véritable forêt sur le toit.
Nous nous dirigeons maintenant vers le musée Hundertwasser pour voir une autre réalisation architecturale du magicien de la couleur. Celle-ci date de 1991. Ici il s'est inspiré d'une autre de ses citations : "cette jungle de lignes droites nous enferme comme dans une prison. Nous devons la supprimer." Cela se traduit sur la façade par un habillage des lignes droites à l'aide de courbes réalisées avec des mosaïques.

JMB_5549

JMB_5571

JMB_5591

JMB_5598

JMB_5543

Il a également placé un maximum de fenêtres sur les façades

JMB_5559

JMB_5566

JMB_5582

Entrons maintenant dans le bâtiment, un musée dédié à l'artiste. La boutique confirme à elle seule l'appellation magicien des couleurs.

JMB_5538

Au rez-de-chaussée, l'artiste a invité la nature dans l'immeuble en y aménageant une fontaine. Notez aussi le sol bombé pour éviter les lignes droites. "Un plancher inégal est une mélodie divine pour les pieds".

JMB_5612

JMB_5609

Nous avons adoré les tableaux de l'artiste aux couleurs chatoyantes. Dans ses toiles, il isole des formes, des motifs (larmes, gouttes de pluie, fenêtres) qu'il magnifie en les habillant de feuilles d'or ou d'argent. Il travaille en technique mixte avec des pigments, du sable, du charbon de bois, de la brique pilée.

JMB_5614

20161203_151544

JMB_5618

JMB_5620

JMB_5621

JMB_5622

JMB_5626

Terminons cette visite du musée avec deux tapis, car le magicien de la couleur était très polyvalent. Il a également réalisé des timbres, des affiches et même des projets de drapeaux nationaux pour différents pays.         

JMB_5623

JMB_5624

Si vous voulez en savoir plus sur l'artiste, clic clic ici !

"Le véritable analphabétisme n'est pas dans l'incapacité de lire et d'écrire mais dans l'inaptitude à créer".
Friedensreich Hundertwasser