...d'abord on ne voit qu'une ligne noire. Puis on imagine des mondes."
Erik Orsenna

Image3

  

 

9782226329769-j

Elle voulait juste marcher tout droit (Sarah Barukh) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : 1946. La guerre est finie depuis quelques mois lorsqu'Alice, huit ans, rencontre pour la première fois sa mère. Après des années à vivre cachée dans une ferme auprès de sa nourrice, la petite fille doit tout quitter pour suivre cette femme dont elle ne sait rien et qui lui fait peur, avec son drôle de tatouage sur le bras. C'est le début d'un long voyage : de Paris à New York, Alice va découvrir le secret de son passé, et quitter à jamais l'enfance. Comment trouver son chemin dans un monde dévasté par la guerre ? Avec une sensibilité infinie, Sarah Barukh exprime les sentiments et les émotions d'une enfant prise dans la tourmente de l'Histoire. Un premier roman magistral.

L'éditeur nous annonce un "premier roman magistral". Hum hum.... Je trouve cela un peu (beaucoup !) exagéré ! Certes, ce roman se lit facilement mais personnellement, il ne m'a pas convaincue à 100 %. J'ai bien aimé la première partie, quand Alice est chez sa nourrice. Un peu moins la seconde partie "parisienne". Et  les choses se sont réellement gâtées dans la troisième partie, que je n'ai pas trouvée crédible du tout  ! Une gamine d'à peine 9 ans avec une telle maturité, qui surmonte autant de difficultés et qui vit de telles aventures, franchement, c'est totalement invraisemblable ! Bref, je n'ai pas été enthousiasmée par ce roman que j'avais pourtant très envie de découvrir.

 

Coeur-Naufrage

Cœur Naufrage (Delphine Bertholon) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Lyla, à l'aube de ses 34 ans, est célibataire, casanière, solitaire. Seuls son travail de traductrice et Zoé, sa meilleure amie fantasque, lui permettent d'échapper à la routine d'un quotidien bien huilé. Jusqu'au jour où un étrange message la renvoie brusquement dix-sept ans en arrière...
Été 1998. Lyla a seize ans, une mère abusive et des envies d'ailleurs. En vacances sur la côte atlantique, elle rencontre Joris, un surfeur dont elle tombe amoureuse. Quand elle comprend qu'elle est enceinte, il est trop tard.
Coeur-Naufrage, roman choral, raconte en alternance l'adolescence de Lyla et les conséquences de cet été-là : pour l'adulte qu elle est devenue, qui porte le secret de son accouchement sous X, et pour Joris, qui découvre à contretemps ce qui s'est joué dix-sept ans auparavant.
Les accidents de la vie, les non-dits, les malentendus façonnent nos existences mais est-il jamais trop tard pour rattraper certains rendez-vous manqués ?

C'est avec ce titre que je découvre Delphine Bertholon et il m'a donné envie de lire ses autres romans. J'ai été très touchée par l'histoire qu'elle nous raconte, au départ une "banale" histoire d'amour de vacances qui va finalement chambouler la vie des personnages et les changer à tout jamais. Ce roman est un bijou d'émotion, écrit avec beaucoup de délicatesse et de justesse, sans aucun temps mort. La construction du récit à deux voix et sur deux périodes est très bien ficelée et l'auteure réussit à tenir le lecteur en haleine jusqu'à la fin.
Si l'ambiance du roman est souvent nostalgique et nous pousse à nous interroger sur les choix de vie que nous avons  faits, sur la notion de ce temps perdu que l'on ne pourra jamais rattraper, il est aussi positif et optimiste (et n'échappe pas à quelques bons sentiments sur la fin... mais on lui pardonne et après tout, ça fait du bien !!).
Bref, une lecture que je vous conseille !

 

42048_IMG_20989_HR

Miss Cyclone (Laurence Peyrin) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Coney Island, là où New York se jette dans la mer, est un endroit enchanteur l’été, avec sa fête foraine légendaire, et fantomatique l’hiver quand les manèges sont à l’arrêt. C’est là qu’Angela et June, 16 ans, ont grandi ensemble. Deux jeunes filles vives et joyeuses, que rien ne destinait à s’entendre, et que rien ne peut séparer.
Mais une nuit, la nuit où toute la jeunesse new-yorkaise pleure la mort de John Lennon, leur vie prend un tour inattendu : Angela, par un mélange de fatalisme et d’innocence, accepte de son petit ami ce qu’elle ne voulait pas vraiment. Parce qu’elle n’ose pas en parler à June, son silence devient un secret… Et leur destin à toutes les deux en sera changé à jamais.

Il y a deux ans, j'avais lu "La drôle de vie de Zelda Zonk", du même auteur, et mon avis était assez mitigé. 
Pour ce nouveau titre de Laurence Peyrin,  aucun bémol ! "Miss Cyclone" a été un coup de cœur pour moi ! J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteure. Le livre est construit sur quatre
périodes, avec en toile de fond des événements marquants qui influencent la vie des personnages (l'assassinat de John Lennon, la tempête de 1991, l'affaire Lewinski, les attentats du 11 septembre 2001). Ces événements sont très bien documentés et si bien décrits que le lecteur a l'impression de les vivre. L'histoire se situe en grande partie à Coney Island et là encore, les lieux sont si bien décrits qu'on a l'impression d'être au milieu des manèges et des fêtes foraines (il ne manque que l'odeur de la barbe à papa).
A l'instar de "Coeur naufrage", dont je viens juste de vous parler, "Miss Cyclone" est une histoire basée sur les conséquences des choix de vie que l'on fait. Une histoire sur l'amour, l'amitié, la famille... la vie quoi !
L'intrigue est prenante, la plume percutante, les personnages très attachants et très "riches". Encore un roman que je vous recommande !

 

L-orangeraie

L'orangeraie (Larry Tremblay) 

Présentation de l'éditeur : Amed et Aziz sont jumeaux et vivent avec leurs parents dans un pays en guerre entouré de montagnes. Au-delà vivent les chiens, leurs ennemis. Lorsqu'un des chefs de la région vient demander à leur père de sacrifier un de ses fils pour le bien de la communauté, Tamara, la mère des enfants, refuse. D'autant plus qu'Aziz, atteint d'un cancer, est condamné. Comment faire ce choix impossible ? Comment accepter l'impensable ? Culpabilité, manipulation, amour, et rédemption sont autant de thèmes qui composent ce livre coup de poing.

Voilà un livre qui me laisse encore bien perplexe plusieurs jours semaines après l'avoir terminé. Difficile de dire si j'ai aimé ou pas... en tout cas, je n'ai pas été autant "enthousiasmée" (façon de parler, vu le thème !) que je l'espérais. L'écriture de l'auteur est belle, pleine de sensibilité, presque poétique alors que le thème ne l'est pas du tout. Cette opposition entre la poésie de l'écriture et l'horreur de l'histoire racontée est justement le point fort de ce roman. Mais si j'ai bien aimé la première partie du livre, je n'ai par contre pas accroché du tout avec la partie "théâtre" qui, à mon sens, n'apporte rien au récit. J’aurais préféré que l'auteur continue sur la même lignée.... Bien sur, il est touchant de par son thème et le fait qu'il s'agisse d'enfants, mais j'ai trouvé que c'était de l'émotion un peu trop "facile" et que le sujet de fond n'était finalement pas suffisamment approfondi. C'est donc une lecture en demi-teinte pour moi....

 

 

barre-livres

Mes lectures finies

Image4

Ma lecture en-cours

au-revoir-la-haut