(Cet article a été programmé avant mon départ ; la modération des commentaires est activée)  

Un jeune garçon est très fâché car un de ses amis s’est montré injuste envers lui. Il va voir son grand-père, qui reconnaît sa colère :
"Laisse-moi te raconter une histoire… Il m’arrive aussi, parfois, de ressentir de la haine contre ceux qui se conduisent mal et n’en éprouvent aucun regret. Mais la haine t’épuise et ne blesse pas ton ennemi. C’est comme avaler du poison et désirer que ton ennemi en meurt. J’ai souvent combattu ces sentiments. C’est comme, si tous les jours, un combat entre deux loups avait lieu à l’intérieur de moi. Le premier loup ne me fait aucun tort ; il représente la paix, la joie, l’amour, l’espoir, la confiance, la bienveillance, la générosité, la vérité, la simplicité, la bonté… Il arrive à vivre en harmonie avec tout ce qui l’entoure. Il combat uniquement lorsque c’est juste de le faire et il le fait alors de manière juste. Mais l’autre loup est son opposé ! Il est rempli de colère. La plus petite chose le met en rage. Il veut se battre constamment et sans raison. Il n’est pas capable de réfléchir car la colère et la haine aveuglent son esprit. Il représente le regret, la tristesse, la solitude, l’avidité, l’arrogance, la suspicion, l’apitoiement sur lui-même, la colère, l’envie, la culpabilité, le ressentiment, l’égoïsme, les mensonges, la vanité…
Il est parfois si difficile de vivre avec ces deux loups à l’intérieur de moi car tous deux cherchent à dominer mon esprit. Le même combat a lieu en toi et à l’intérieur de tout le monde .”
Le garçon réfléchit, regarde son grand-père et demande :  "Quel sera le loup qui vaincra, grand-père ?"
Le grand-père sourit et répond doucement : "Celui que tu nourris."

(cette légende est souvent attribuée aux Cherokee mais la source est inconnue)