Au fil des reportages précédents, vous avez compris que le lac Inle, en raison de toutes ses spécificités, est une étape incontournable d'un voyage en Birmanie. Pour s'imprégner de ce mode de vie particulier, il faudra prévoir un nombre de jours supérieur à celui proposé par les tour-opérateurs. Ceci permettra de faire des excursions pour visiter les cinq sites bouddhiques anciens dans la région du lac, qui possèdent de très beaux stupas dont certains sont encore enfouis dans la végétation. Aujourd'hui, le site le plus visité est celui d'In Dein car il est le plus proche du lac.
Petit conseil de M. Cath pour éviter la foule qui dénature l'endroit : Il faut partir de Nyaungshwe vers 14h, vous croiserez alors sur le canal d'accès de nombreux bateaux qui ramènent les touristes. Vous pourrez rester sur le site jusqu'à 16h quasiment seuls, avec une lumière de fin d'après-midi fabuleuse. De plus, au retour, vous  traverserez le lac au moment du coucher du soleil.

Le terme stupa signifie "chignon" ; il est également appelé "zedi" en birman. A l'origine, c'est un monument funéraire abritant une part des cendres de Bouddha divisées en  huit et données aux rois venus lui rendre hommage à l'occasion de sa crémation. Les huit premiers stupas n'étaient que des empilements de pierres ou de terre. Au fil du temps, ils ont été recouverts de briques puis d'enduit. Les bouddhistes les plus riches ont fait construire d'autres stupas pour abriter des textes sacrés et des images saintes et surtout pour acquérir des mérites. Ces mérites permettent d'avoir une nouvelle vie meilleure lors de la réincarnation. 

Il y a deux grandes familles de stupas : ceux en forme de cloche (zedi), qui sont pleins

JMB_5303

et ceux avec une base carrée ou rectangulaire, qui sont évidés et contiennent souvent une ou des statues de bouddha. 

JMB_5542

L'architecture des stupas a évolué au cours des siècles. Cependant, trois symboles du bouddhisme ont traversé les temps et restent représentés sur la plupart  des monuments : 

- les trois robes de Bouddha, figurées par les corniches grisâtres sur le premier stupa de la photo et par les trois niveaux en rouge à la base du second.

JMB_7831

- le bol à aumône de Bouddha à l'envers sur les stupas de gros diamètre. On le voit sur la photo ci-dessous, juste au-dessus de la petite ombrelle du stupa en avant.

JMB_5854

- l'ombrelle de Bouddha entourée de cloches 

JMB_5387

La forme de celle-ci indique l'ethnie de la personne qui a fait construire le stupa.
Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir des ombrelles Shan et Pa-o.

JMB_5788 

Le montage vidéo suivant permet d'écouter le concert pour clochettes à ombrelles agitées par la brise.   

Il y a dix ans, le site d'In Dein était en grande partie enfoui dans la végétation. Malheureusement pour le côté "Angkor Thom", de généreux donateurs ont permis sa restauration qui est en cours. Du coup une grande partie de la magie du site s'évanouit avec la disparition de la végétation. 

JMB_5292

JMB_5297

JMB_5316

JMB_5323

JMB_5327

JMB_5309

JMB_5400

JMB_5420

JMB_5447

JMB_5457

JMB_5481

JMB_5487

JMB_5503

JMB_5518

JMB_5538

JMB_5556

Le site de Kakku est accessible en voiture car il se trouve à l'intérieur des terres. La journée nécessaire à cette escapade permet de voir tout au long de la route beaucoup de scènes de vie. Elle permet également de visiter un ou des villages Pa-O ou Shan.
Petit conseil de M. Cath : l'idéal est de partir vers 7h30 le matin et de combiner cette journée avec le marché de Taunggyi, qui fera une étape haute en couleurs et totalement vierge de touristes. Il est obligatoire de prendre un guide Pa-O pour visiter Kakku.

JMB_5776

JMB_5916

Il y a environ 2500 stupas sur le site. Le plus ancien, qui est aussi le plus grand, date de 300 ans avant Jésus Christ. Les autres sont du onzième au treizième siècle (période de Bagan). Sur ce site, les stupas sont de style Shan et Pa-o

JMB_5782

JMB_5787

JMB_5801

JMB_5802

JMB_5808

JMB_5812

JMB_5822

JMB_5828

JMB_5843

JMB_5903

JMB_5887

Bien entendu tous ces sites bouddhiques sont toujours en activité et les fidèles viennent régulièrement se recueillir.

JMB_5909

Vous pourrez entendre sur la vidéo ci-dessous le son de la cloche et celui du gong  présents dans tous les lieux sacrés.

Nous visiterons les trois derniers sites de stupas lors d'un prochain reportage. Il faudra alors reprendre la pirogue à moteur pour une journée entière de balade sur l'eau.