Aujourd'hui, pour visiter les trois derniers sites de stupas, nous allons traverser le lac Inle dans toute sa longueur, en direction du sud, pour emprunter le chenal qui le relie au lac Sagar (ou Sam Kar ou encore Sankar).

Cette escapade nécessite une journée complète car il faut 6 heures de bateau aller-retour au départ de Nyaungshwe pour accéder au lac Sagar. Ce sera pour nous la plus belle des journées passées dans la région du lac Inle. Une journée où nous serons quasiment seuls, au plus proche de la nature, avec beaucoup de scènes de vie lacustres pittoresques tout au long du chenal qui relie les deux lacs. Vous aurez l'occasion de voir, des monastères, des villages sur pilotis, des nénuphars, des canards, des oiseaux, des jacinthes d'eau, et beaucoup de verdure. Nous sommes en effet à la fin de la saison des pluies, au tout premier mois de la saison sèche. Nous avons eu d'ailleurs beaucoup de chance avec la météo, car il a plu toute la semaine précédente, ce qui a fait monter le niveau du lac Sagar comme lors de la mousson. Nous pourrons voir des stupas en partie  immergés sur deux sites, chose exceptionnelle fin novembre.   

Nous arrivons en vue de Tar Kaung Pagodas, site qui se trouve en face de celui de Sagar, au tout début du lac du même nom.  

 

Vous pourrez voir ici 236 stupas du 17ème siècle qui ont la particularité d'être de style indien. Ils sont donc ornés de beaucoup de statues d'animaux mythologiques. Tout au long de la balade, nous serons accompagnés par les gazouillis des oiseaux et les sons de clochettes des ombrelles de Bouddha.

JMB_7691

JMB_7697

JMB_7705

JMB_7717

JMB_7724

JMB_7736

JMB_7751

JMB_7752

Sur la photo ci-dessous, vous reconnaîtrez une statue de lion. Une légende ancienne explique l'omniprésence de ce genre de statue devant les sites sacrés. Il était une fois une princesse enceinte qui se promenait dans la forêt avec sa suite. Soudain, un lion surgit, effraya tout le monde et captura la princesse pour la ramener dans sa tanière. Celle-ci accoucha d'un petit garçon. Le lion s'occupa de ses deux prisonniers au quotidien. La princesse raconta sa capture à son fils devenu grand. Celui-ci organisa leur évasion ; malheureusement ils furent rattrapés par le lion. Le jeune homme fût obligé de tuer le lion pour conquérir leur liberté. Devenu adulte, il accéda au titre de roi. Un jour, il se mit à souffrir d'un mal de tête incurable. Il visita un chaman (de nos jours, les astrologues, qui ont remplacé les chamans, sont toujours très écoutés par les Birmans) qui diagnostiqua la cause du mal : le meurtre du lion qui l'avait élevé comme un père. Pour conjurer ce mauvais sort, le roi fit ériger une statue de lion devant le palais. Depuis ce jour, la plupart des pagodes birmanes sont protégées par des statues de lion devant leur entrée principale.   

JMB_7771

JMB_7788

JMB_7797

JMB_7809

JMB_7813

JMB_7830

JMB_7832

Nous reprenons le bateau pour gagner l'autre rive du lac.   

Le site de Sagar possède nettement moins de stupas. Ceux-ci sont en cours de rénovation. Beaucoup d'entre eux ont leur base immergée, ce qui ajoute à la magie du lieu.    

JMB_7923

JMB_7933

JMB_7937

JMB_7950

JMB_7954

Après la pause déjeuner, nous retournons en direction du lac Inlé. Nous allons ralentir au niveau du site de Sagar car le panorama à partir du bateau est magnifique et les angles de vue totalement différents par rapport au côté où nous sommes arrivés. Puis nous arriverons en vue du site de Taung Toe, qui se trouve sur une colline dominant le chenal de liaison entre les deux lacs.

JMB_8049

JMB_8052

JMB_8054

JMB_8056

JMB_8040

JMB_8045

Petit conseil de M. Cath : la visite des sites dans cet ordre permet d'être complètement seuls sur le premier et le dernier, ce qui ajoute à la magie des lieux, encore accrue par la douce musique des clochettes des stupas qui tintent au vent et par le gazouillis des oiseaux. Très peu de touristes se risquent aussi loin du lac Inle, par manque de temps et aussi d'intérêt sincère pour l'esthétique liée à la religion bouddhiste, qui est pourtant un des attraits majeurs de plusieurs pays asiatiques. Ceux qui s'éloignent ne visitent souvent que le site de Sagar, où vous trouverez une dizaine de touristes tout au plus.

Sur la vidéo suivante vous assisterez à quelques scènes de vie qui ont participé à la réussite de cette escapade et resteront gravées dans nos souvenirs. Vous verrez sur les premières images les deux gigantesques statues de lions qui gardent l'accés au site de Tar Kaung, conformément à la légende évoquée ci-dessus.