Deuxième plus haut sommet de la Chartreuse, la Dent de Crolles est une randonnée classique de la région grenobloise. Ce sera notre objectif du jour....

01

La première partie monte tranquillement dans les alpages, jusqu'au col des Ayes. Et pour l'occasion, je me transforme en bergère !! 

02

03

On commence ensuite à grimper en direction du Pas de l'Oeille, avec quelques superbes points de vue sur le massif de la Chartreuse.

04

05

En ce début d'été, il y a encore beaucoup de fleurs. On retrouve des érines, dont je vous ai déjà parlé ici...

06

Les euphorbes sont nombreuses elles aussi

07

De l'arnica des montagnes, aux vertus médicinales bien connues !

08

09

10

11

Encore des globulaires (je vous en avais montré ici)

12

13

Un peu avant de déboucher sur le plateau, on passe à côté de l'Oeille, une aiguille calcaire très décorative :-)

14

15

Quelques gentianes se cachent ici ou là....

16

17

18

On débouche enfin sur le plateau de la Dent de Crolles, où l'on rejoint la croix sommitale (mais mieux vaut ne pas trop s'en approcher ; le vide est juste derrière.... et quel vide !). 

19

Points de vue impressionnants avec au premier plan le Dôme de Bellefont et les lances de Malissard

20

21

22

 On redescend sur le plateau en traversant des zones de lapiaz.

23

24

Beaucoup de jolies fleurs au milieu des rochers (érines, globulaires, rhododendrons, anémones, gentianes....)

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

Après ce passage au milieu des lapiaz, on amorce la descente par le trou du Glaz. Quelques passages sont très escarpés mais équipés de câbles

41

42

Non, non, je ne me suis pas glissée entre ces rochers juste pour la photo ! C'est bien là que passe le chemin !!

46

43

44

45

Le passage dans une diaclase (fissure entre deux roches) est assez spectaculaire, surtout avec les rochers coincés en hauteur (et on espère bien qu'ils resteront coincés quand on passe dessous !!).

47

48 

Un regard en arrière pour voir le chemin à flanc de montagne

50

51

 La végétation change lorsqu'on redescend. Ici quelques centaurées...

49

Les fruits de l'anémone pulsatille

52

La boucle est bouclée... On rejoint notre chemin de montée au niveau du col des Ayes. Retour à la voiture avec encore de bien belles images dans la tête !

Edit à 10h : puisque la question de la distance de cette randonnée m'a été posée deux fois, j'en profite pour apporter une petite précision. En montagne, on parle davantage de dénivelé que de distance (à savoir, la différence d'altitude entre le point de départ et le point d'arrivée). La moyenne est de 300 m à l'heure. Évidemment, il ne s'agit que d'une moyenne et selon la condition physique, l'état des sentiers et les spécificités du terrain, elle peut varier ! Cette randonnée n'est pas très longue (environ 700 m de dénivelé) mais certains passages sont assez exposés (traduire par vertigineux !) et quelques-uns sont équipés de câbles (escalade facile mais qui ralentit forcément la progression).
Pour les personnes intéressées, le topo de cette randonnée est ici (nous avons fait la boucle en sens inverse).