Image5

 

Jeune-fille-nuit

La jeune fille et la nuit (Guillaume Musso) ♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Un campus prestigieux figé sous la neige 
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit
Côte d’Azur - Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais. 
Côte d’Azur - Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études.  Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.
Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.
Dérangeante
Douloureuse
Démoniaque… 

J’avais été déçue par les 4 précédents romans de Musso, dont je vous avais parlé ici. D’autant plus déçue que j’aimais beaucoup le Musso des débuts…
Avec ce dernier roman, me voilà (presque !) réconciliée avec l’auteur (même si à mon avis ce livre ne vaut pas, par exemple, la fille de papier). L’intrigue est bien ficelée, sans aucun temps mort, et les rebondissements successifs font que l’on a du mal à lâcher le livre avant la fin. En bref, un polar efficace et addictif qui se lit avec plaisir !

 

choix-vie

Le choix d’une vie (Alia Cardyn) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : « Voici mon histoire. Elle aurait pu être si différente. Sans doute est-ce le réflexe facile d'une vie mature que de revisiter ses choix, d'oser les regarder pour ce qu'ils sont, autant de pas dans toutes les directions. Pourtant, je n'avais de cesse de marcher avec un but précis. À la minute de ma naissance, alors que je prenais ma première inspiration pour pousser ce cri puissant en quête d'air et de chaleur, mon destin était déjà tracé. Une chance m'était enlevée et le chronomètre lancé. Les lumières éblouissaient mes yeux s'ouvrant sur ce monde et il me restait si peu de temps pour réaliser mon rêve. »
L'épouse d'Archibald a disparu.
Mary s'interroge sur son désir d'enfant.
L'assurance du beau Jack est sur le point de vaciller.
Et la très discrète Adélaïde aura bientôt plus d'un secret.
Ils ont tous un point commun. Oseront-ils faire ce choix qui changera leur destin ?

Lumineux... c’est l’adjectif qui m’est venu à l’esprit lorsque j’ai tourné la dernière page (virtuelle) de ce livre.
Ce très joli roman plein de sensibilité aborde différents thèmes de société (le désir d’enfant, la maladie, la PMA…) qui sont imbriqués les uns dans les autres comme sont imbriquées les vies des différents personnages. La plume de l’auteure est pleine de délicatesse et de subtilité ; l’histoire est très prenante et touche en plein cœur. Chaque chapitre est consacré à un personnage et la construction du livre est telle que l’on a envie de tourner les pages très vite pour trouver le lien qui les unit. Quant à la fin, elle est tout aussi belle que l’ensemble du roman…
En bref, c’est une très belle lecture que je vous conseille et qui, pour ma part, m’a donné très envie de lire "Une vie à t’attendre" qui était dans la file d’attente de ma liseuse depuis sa sortie.

 

club-feignasses

Le club des feignasses (Gavin’s Clemente-Ruiz) ♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Que faire ? Si vous avez un jour appris une terrible nouvelle et décidez d'aller manger une côte de bœuf pour fêter ça, si vous avez envie d'être aux côtés de personnes que vous aimez quand vous en avez besoin, si vous avez toujours rêvé de retrouver l'amoureux de votre jeunesse, si vous voulez chanter (faux) sans qu'on vous regarde de travers, si vous avez un jour fait partie d'un club de plage, et que l'envie vous revient 50 ans plus tard : rejoignez le Club des Feignasses ! Rien ne prédisposait Béa, Alice, Sam, Greg et Elisabeth à se rencontrer. Pourtant, ces amoureux et cabossés de la vie, membres d'un club aussi curieux que chaleureux, apprennent vite à se connaître avec leurs failles, leurs richesses et leurs secrets. Un roman plein d'émotions, d'optimisme et de tendresse qu'anime une galerie de personnages attachants.

Je ne vais pas rejoindre le concert d’éloges faits au sujet de ce livre… désolée pour l’auteur 
Je fais pourtant partie de ceux qui pensent que l’on peut rire de tout… à condition que cela soit fait de manière subtile ! Ce qui n’est à mon avis pas le cas ici.
Des personnages caricaturaux, des bons sentiments à la pelle, des situations loufoques (voire grotesques !)… j’ai souvent eu l’impression que c’était du grand n’importe quoi dans ce roman où rien n’est crédible (encore une fois, je suis désolée pour l’auteur qui a semble-t-il été confronté de très près à cette terrible maladie).
Peut-être suis-je trop touchée par le sujet pour apprécier le ton léger avec lequel il est traité (d’ailleurs, je ne suis pas certaine que le terme « léger » convienne à ce soi-disant humour). Évidemment, tout cela est très subjectif. Chacun ressentira les choses différemment mais pour moi, ce n’est pas passé.
Je mets tout de même un cœur à cause des remerciements de la fin du livre, qui à mon avis devraient plutôt figurer au début car ils expliquent pas mal de choses (et notamment ce titre tout à fait improbable !).

 

une-vie-a-t-attendre

Une vie à t’attendre (Alia Cardyn) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : « Je suis petite, si petite dans ces lieux silencieux. Je connais la nature des silences et celui-ci n'est pas bon. Il est le dernier souffle d'une maison qui s'est vidée, précipitant ma perte. Je les appelle et en réponse, ce silence implacable. Où sont-ils ? Je m'apprête à poser le pied sur cette marche mais j'ai déjà compris. Dans quelques secondes, je cesserai d'être une enfant. »
Qui devient-on dans une vie où des parents disparaissent mystérieusement ? Rose a six ans quand la tragédie se produit. Dans ce quotidien bouleversé, elle grandit avec sa version de l'histoire, qui l'étouffe.
Qui Rose serait-elle aujourd'hui si elle ne pensait pas qu'ils l'ont abandonnée ? C'est la question que se pose celui qui l'a toujours aimée.
À Bali, seize ans après leur disparition, Rose découvre quelques mots sur un carton. Commence alors un périple haletant. Les indices qu'elle va petit à petit accumuler lui permettront-ils de dépasser une enfance brisée ?

C’est donc après avoir lu son second roman (cité plus haut) que j’ai lu "Une vie à t’attendre", le premier roman de Alia Cardyn. Est-ce parce que j’étais encore sous le charme du précédent que celui-ci m’a déçue ? Je ne sais pas… En tout cas, je suis beaucoup moins enthousiaste et ce fut pour moi une lecture en demi-teintes. Le thème est intéressant mais le roman est loin d’être « haletant » (dixit l’éditeur) et je lui ai trouvé quelques longueurs.  La construction est telle que l’on s’y perd parfois. On passe d’une époque à l’autre, d’un pays à l’autre, ce qui en général ne me gêne pas (au contraire) mais là j’avoue qu'il m'arrivait de ne pas avoir de quel personnage l’auteure parlait et à quelle époque on se situait !
Néanmoins, j’ai lu ce roman sans déplaisir, même s’il ne restera pas gravé dans ma mémoire. Bien que beaucoup de choses soient prévisibles (et/ou improbables !), on se laisse prendre au jeu des indices semés au fil des pages. On découvre petit à petit les mensonges et les non-dits qui aboutissent au dénouement final.
Ah, j’oubliais… J’ai aussi été gênée dans ma lecture par des fautes de syntaxe et d’orthographe. Ne relit-on plus les ouvrages avant de les publier ?

 

barre-livres

Mes lectures finies
(de longs trajets en avion m'ont permis de faire baisser -un peu- ma pile de livres en attente !!)

 

lus

 

Ma lecture en cours

 

Dernier-ete