Cette semaine, c'est en Chartreuse que je vous propose de nous suivre, pour une randonnée que je vous ai déjà fait partager l'année dernière : la Grande Sure. Mais cette fois, nous y allons dans un but bien précis, reflex dans le sac à dos : photographier des mouflons ! Nous en avions aperçu l'année dernière, de loin, aux jumelles. Atteindrons-nous notre objectif  cette année  ? 

Après la première partie en forêt (plutôt raide !), on débouche à deux pas du col de la Sure..

01
Photo quasi identique à celle faite l'année dernière !!

02

03

Il est temps de sortir les jumelles pour essayer de repérer les mouflons... Et bingo ! Nous en apercevons un peu plus loin, à l'écart des sentiers. Nous délaissons donc le chemin qui monte à la Gande Sure et partons "hors piste", dans leur direction. Heureusement que nous les avions repérés auparavant avec les jumelles car au fur et à mesure que nous avançons, nous ne voyons plus du tout l'endroit où ils se trouvaient....

04

Finalement, au détour d'un petit canyon, les voilà... Dans un premier temps, nous ne voyons que deux femelles (nous sommes repérés aussi !). Évidemment, ce sont des mâles que nous espérions voir (les femelles ressemblent à des brebis).

05

Puis d'autres femmelles et des jeunes...

06

Et enfin, on voit apparaitre un premier mâle....

07

...puis deux... trois... et quatre !

08

Beaucoup plus farouches que les bouquetins, ils s'éloignent de nous.

09

Nous admirons le paysage environnant...

10

...avec le Mont Blanc qui semble tout proche !

11

Et nous décidons de monter un peu dans la direction qu'ont pris les mouflons.

12

On s'installe dans un coin tranquille pour les observer, sans trop s'approcher car ils possèdent une excellente vue et, de plus, nous avons le vent contre nous. Il faudra zoomer au maximum pour immortaliser la rencontre !

13

14

15

Le troupeau s'éloigne petit à petit, dans un ordre qui semble bien établi : les femelles et les jeunes devant ; les quatre mâles ferment la marche.

16

17

18

Les mouflons filent à l'anglaise de manière très zen ; chacun attend que celui qui le précède  ait fini de grimper avant de s'engager sur les rochers !!! 

19

Ils ont disparu de notre champ de vision.. Mais nous sommes ravis car nous avons atteint notre objectif !  Cela mérite bien une pause pique-nique, loin de la "foule (toute relative !) qui monte à la Grande Sure en ce beau dimanche de fin septembre.

21

22

23

Finalement, plutôt que de rejoindre le sentier (trop fréquenté à notre goût), nous décidons de monter "dré dans le pentu" (comme disent les Savoyards !) puisque l'endroit est sans aucun danger. Pour ceci, nous suivons les déjections des mouflons qui eux ne serpentent pas pour couper la pente. Nous gardons l'espoir de les retrouver sur la crête. 

24

Sans danger mais raide !! Et ça tire dans les mollets... Mais on s'élève très vite !

25

26

27

On garde le sourire  malgré la pente :-) 

28

29

Hélas, les mouflons se sont évaporés et les vallons, pourtant constellés de crottes, sont complètement déserts. Par contre, la vue est encore plus jolie d'ici.

30

En restant hors sentiers, nous rejoignons le sommet de la Grande Sure, que l'on aperçoit à droite sur la photo ci-dessous (on devine la croix sommitale)

31

 Une petite vidéo pour que vous ayez une idée du panorama qui s'offre à nos yeux...

Nous redescendons jusqu'au col de la Sure en suivant le chemin.

32

Au col, nous partons sur la droite pour suivre le sentier allant vers le goulet d’Hurtières, que nous franchirons pour redescendre dans la forêt jusqu'à notre point de départ 

33

35

36

37

38

39

Sur le chemin du retour, nous apercevrons un groupe de chamois et encore une petite tribu de mouflons qui se cachent très vite dans les sapins.

40

41

Vue sur la vallée de l'Isère

42