Premières impressions à chaud à peine rentrés de notre voyage de 4 semaines dans le Nord de l'Inde. "Nord" de l'Inde... Cette précision a toute son importance ! Pour être allés dans le Sud il y a 5 ans, nous avons pu faire la différence et nous avons vraiment eu l'impression de visiter un autre pays. Il faut dire que l'on parle d'un pays de 1,3 milliard d'habitants et de la taille d'un continent ! 

L'Inde du Nord, c'est le pays de tous les extrêmes et de tous les contrastes. On se croirait revenus au Moyen Âge mais tout le monde a le portable vissé à l'oreille ! La surpopulation, la pauvreté,  la pollution (à son paroxysme lorsque nous y étions), le bruit, la saleté... tout est exacerbé ici. Il faut vraiment le vivre pour le comprendre.  Aucun récit ne pourra retranscrire le tourbillon dans lequel on est pris. C'est un véritable choc culturel et tout bouscule nos repères d'occidentaux. L'Inde est un pays qui se mérite et qui est loin d'être de tout repos. Mieux vaut se blinder dès la sortie de l'aéroport !

La première chose qui frappe lorsqu'on arrive en Inde, c'est la surpopulation et la circulation infernale (et très bruyante !) dans les villes. Où que l'on soit, il est impossible de se balader tranquillement.  On se trouve toujours au milieu du flot de scooters, de tuks-tuks, de voitures, de bus où personne ne respecte personne et où tout le monde avance à grands renforts de coups de klaxons. Le piéton étant le dernier élément respectable des usagers de la route (et le plus vulnérable !) mieux vaut être TRÈS attentif.  Si on ajoute à ces dangers des trottoirs défoncés (quand il y a des trottoirs car la plupart du temps on marche sur la chaussée!), des égouts à ciel ouvert qui débordent allègrement sur la route, des bouses de vaches un peu partout...on comprendra qu'il est impossible de flâner dans les villes indiennes, trop occupés à préserver ses orteils.... et sa vie !

La seconde chose qui frappe, c'est la saleté.... Même au bout d'un mois,  nous n'avons jamais pu nous y faire ! Les égouts à ciel ouvert, les crachats,  les ordures de partout, avec les vaches et les cochons qui se nourrissent sur les tas d'immondices.... et bien entendu, les odeurs qui vont avec tout  ça !  Mieux vaut avoir le coeur bien accroché ! 

Et bien sur, on ne peut qu'être touché par l'extrême pauvreté de certains indiens : mendiants, infirmes,  gamins livrés à eux mêmes,  campements de fortune au bord des routes à l'entrée de toutes les grandes villes, bidonvilles... difficile de rester insensibles. 

Au chapitre des désagréments, propres au Rajasthan, les commerçants ont mis en place un système de rabatteurs payés à la commission, recrutés notamment parmi les chauffeurs de tuks-tuks, qui fait qu'on ne peut pas utiliser leurs services sans se retrouver dans un magasin ! Ces sollicitations incessantes (parfois à la limite du harcèlement) de rabatteurs et vendeurs en tout genre est carrément insupportable. Si généralement nous déclinons de manière courtoise les tentatives des vendeurs,  après un mois en Inde, ils étaient tellement lourds que nous avons envoyé "bouler" plusieurs personnes sans ménagement!  Les nerfs sont souvent mis à rude épreuve... Le résultat est à l'opposé de celui escompté : il coupe totalement l'envie de visiter leurs boutiques ! 

Enfin, parmi les points négatifs (liste non exhaustive !), nous avons été choqués par le côté irrespectueux des indiens entre eux. Et je ne parle même pas de la condition des femmes dans ce pays,  qui est catastrophique. 

"Incredible India", c'est le slogan d'une campagne menée par le gouvernement indien depuis quelques années pour promouvoir le tourisme dans ce pays. Oui, l'Inde est incroyable... pas toujours pour les bonnes raisons ! Au bout d'un mois, nous avons d'ailleurs transformé ce slogan en "unbearable India" !

Mais l'Inde,  c'est aussi un pays haut en couleurs, une architecture incroyable et des monuments à couper le souffle,  une  très bonne cuisine et quand même quelques chouettes rencontres !  Et ce sont ces côtés-là dont je veux me souvenir et que nous essayerons de vous faire partager dans les prochains mois.

Pour vous donner un mini aperçu de ce que nous avons pu découvrir, voici quelques photos "en vrac" (vous aurez plus d'informations au fil des mois à venir) piochées parmi celles faites avec mon téléphone (donc de qualité très moyenne). Nous n'avons pas encore eu le temps de décharger les cartes mémoire de nos reflex.... encore moins de commencer un semblant de tri !

Capture1

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

 

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50 

Quelques scènes de rues....

51

52

53

54

55

56

57

Et  pour finir, un petit aperçu du "tri sélectif" à l'indienne 😊

58

59

60

62

61