Lors de notre voyage dans le sud de l'Inde, il y a cinq ans,  nous n'avions pas vu beaucoup de Sādhus. M. Cath avait cependant détecté le capital photogénique de ces personnages.

CAT_8994

JMB_5317

JMB_8465

JMB_8457

C'est ainsi que lors de la préparation de notre voyage dans le nord de l'Inde, l'accent a été mis sur les lieux où nous avions le plus de chance d'en rencontrer. La deuxième partie de la foire de Pushkar ainsi que notre passage à Varanasi sur les bords du Gange ont été l'occasion de fixer ces indiens emblématiques sur les capteurs de nos reflex. 

IMG_9177

L'existence d'un hindou (indien de religion hindouiste) passe par plusieurs étapes : étudier et se former pour décrocher un métier, fonder une famille. Puis lorsque la descendance est assurée  et que l'expérience est acquise, il faut effectuer un pèlerinage religieux. Certains indiens profitent de ce moment pour se consacrer entièrement à leur religion. Ils quittent leur famille, renoncent à la société, se détachent des biens matériels pour se libérer de l'illusion et des péchés terrestres. Le but est d'arriver à la fin du cycle des réincarnations pour intégrer son âme individuelle dans  le cosmos.

Le mot Sādhu signifie d'ailleurs : celui qui cherche la vérité.  

Pour atteindre cette ultime étape, après une formation par un "guru" et le choix de la voie de leur développement personnel, certains vont vivre en ermite dans la nature ; d'autres au contraire sillonnent le pays faisant étape dans les lieux saints.  

IMG_1010

JMB_4427

Les Sādhus utilisent plusieurs moyens pour parvenir à leur but. La plupart pratiquent le yoga qui leur permet de contrôler leur souffle pour pénétrer au plus profond d'eux mêmes. La méditation est également beaucoup utilisée.

IMG_9268 

IMG_9282

Ils récitent des mantras ou font voeu de silence. Certains passent par des méthodes extrêmes appelées "mortification corporelle". Cela consiste a se tenir en permanence dans une position jusqu'à l'atrophie des membres. Les croyances enseignent que ces pratiques confèrent des pouvoirs tels que la lévitation, l'invisibilité (ce qui explique peut-être que nous n'en ayons pas vu beaucoup dans le sud !!!).

Comment peut-on voir et surtout reconnaître un Sādhu ?  

Nous allons respecter ceux qui vivent en ermite et étudier les autres. En général ils se tiennent à proximité d'un temple où d'un lieu sacré.

CAT_0090 

IMG_0957

La plupart de ceux que nous avons vus portent la barbe ainsi que des  cheveux  longs. C'est un signe de sacralité. Ils sont en majorité assez âgés.

JMB_4410

Les Sādhus sont d'ailleurs très respectés ; le fait de les toucher permet de s'absoudre de ses péchés.  Les indiens les consultent pour la résolution de leurs problèmes.

CAT_0101

En théorie, juste en les voyant, il est possible de savoir  quel dieu les sādhus  honorent. Les adeptes de Shiva portent une tunique (appelée "longhi") de couleur safran. Ils arborent sur leur front trois traits qui symbolisent l'abandon des trois péchés que sont l'égoisme, l'illusion et le désir.

IMG_7982

JMB_4431

Les adeptes de Vishnou sont vêtus d'un longhi jaune ou blanc, couleurs caractéristiques de sainteté. Leur front est décoré d'un U vertical de couleur jaune ou blanche, entourant un point ou un trait rouge ou noir.

IMG_9117

IMG_9165

IMG_9288

On peut voir très rarement un ou des Sādhus quasiment nus. Ceux-ci font partie d'une secte beaucoup plus extrémiste adorant Shiva. Ils n'hésitent pas à entrer en conflit avec les adeptes d'autres religions. Leur nudité symbolise le détachement complet vis à vis des biens matériels. Ils sont appelés les "Naga baba"

IMG_0732

Ils portent quasiment tous un ou plusieurs colliers.

CAT_0105

Quelques-uns ont le corps recouvert de cendres, pour représenter la mort puis la renaissance.

IMG_8593

Certains Sādhus consomment du haschich. Sur la photo ci-dessous, le Sādhu de dos porte un trident qui est le symbole de Shiva. 

IMG_0349

Quelques femmes deviennent Sādhus ; elles ont une étape supplémentaire par rapport aux hommes avant de pouvoir s'affranchir du cycle des réincarnations. Décidément, même au niveau religieux, tout est plus difficile pour les femmes !

Elles devront se réincarner en homme avant de rejoindre le cosmos. Elles sont appelées "Sadhvis"

IMG_9291

Bien entendu,  dans les lieux touristiques en Inde on rencontre beaucoup de Sādhus d'opérette, qui sont des mendiants déguisés. Le concept est intéressant au niveau esthétique car ces (faux !) Sādhus sont très propres sur eux ! 

En général ce sont eux qui vont vous aborder pour un petit cliché en échange d'argent. 

IMG_0705

IMG_9095

IMG_8649

Contrairement à notre habitude, nous avons accepté de payer quelques photos car ils sont plutôt sympas et très cool (second effet du hashish ?!).

Vous verrez ci-dessous le "most expensive" Sādhu que nous ayons rencontré. Il a fallu négocier dur pour quelques photos de lui ; ses tarifs étaient en dollars américains !!! Finalement, après être passé en roupies et avoir divisé de moitié ses prétentions, nous avons conclu le marché 😊

JMB_4332

Les vrais Sādhus, comme les faux, vivent de mendicité. La nourriture étant une source de plaisir est limité au minimum ; elle dépend des donations de la population. N'oublions pas que les vrais Sādhus font vœu de pauvreté et de chasteté.

Ils se déplacent avec le minimum de bagages, souvent un seul sac. Ils possèdent tous une canne ou un bâton de pèlerin nommé "danda"et un bol à eau appelé "kamandalu", qui est le symbole du renoncement.

JMB_0008

IMG_0700

IMG_1009

En exclusivité pour le blog de Cath, voici quelques photos et même une vidéo de vrais Sādhus rencontrés à Pushkar. Ceux-ci viennent pour la journée afin de réaliser un des  pélerinages les plus important de leur vie. C'est à la gare routière que nous les avons rencontrés. Ils viennent de loin pour cette date importante du calendrier hindou et se déplacent en bus. Vous constaterez que la théorie des couleurs de longhi et des symboles sur le front pour identifier le dieu choisi par un Sādhu a du plomb dans l'aile dans la réalité !

IMG_9267

IMG_9269

IMG_9276

IMG_9286

L'abandon des biens matériels semble également ne pas concerner le téléphone portable (nous avions d'ailleurs constaté cette exception auprès de bonzes asiatiques qui pourtant font le même vœu lors de leur intronisation).

IMG_9299

D'ailleurs si vous avez la moindre petite question concernant les Sādhus, n'hésitez pas à appeler celui-ci. Son numéro est facile à se rappeler car il est composé uniquement de 5, chiffre sacré et magique qui représente le nombre de visages de Shiva ainsi que le nombre de ses pouvoirs. Il pourra même vous faire passer un portrait de M. Cath !!!  

Surtout, ne nous adressez pas vos questions ! Lors de la préparation de ce voyage, malgré de nombreuses recherches, M. Cath n'a pu résoudre bon nombre d'interrogations. Après avoir passé quasiment un mois en Inde,  nous sommes revenus sans réponses précises sur des tas de sujets et surtout avec des observations à l'opposé des renseignements collectés avant notre départ. Nous avons compris qu'il fallait cesser de s'interroger à propos de tout ; les événements se déroulant dans ce pays de manière tout à fait aléatoire, il ne faut pas en déduire des généralités  et encore moins rentrer dans les détails.