«Les lecteurs sont des voyageurs, ils circulent sur les terres d’autrui, nomades braconnant à travers les champs qu’ils n’ont pas écrits»
Michel de Certeau

lus

 

 

tu-as-promis-que-tu-vivrais-pour-moi

Tu as promis que tu vivrais pour moi (Carène Ponte) ♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Quand on a trente ans, on n'est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C'est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte. 
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil. 
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l'enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l'entraîner bien plus loin que ce qu'elle imaginait...
 

Voilà un livre qui se lit très facilement, très vite, mais qui à mon avis s'oublie aussi facilement et aussi vite qu'il s'est lu ! Il permet de passer un bon moment de détente mais sans plus. Dans le genre feel-good book, j'ai vu (ou plutôt lu) beaucoup mieux et l'histoire manque de profondeur à mes yeux. Tout est cousu de fil blanc, absolument pas crédible. Mais si vous recherchez une lecture distrayante, zéro prise de tête, pourquoi pas ? Celui-ci est un livre parfait à emmener à la plage.

 

 

la-ferme-du-bout-du-monde

La ferme du bout du monde (Sarah Vaughan) ♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Cornouailles, une ferme isolée au sommet d une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille... et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l a préparée à ce qu elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?
Après le succès de La Meilleure d entre nous, Sarah Vaughan revient avec un roman vibrant.

Voilà un roman qui attendait sagement depuis plus d'un an sur ma liseuse (depuis sa sortie au printemps 2017). Et je me demande pourquoi j'ai autant attendu ! J'ai passé un très agréable moment à sa lecture. J'ai aimé l'atmosphère et la description des paysages de la Cornouailles, de cette nature sauvage qui fleure bon la lande et les embruns :-)
J'ai aimé la construction du roman, avec cette alternance entre deux époques (je ne sais pas si c'est à la mode en ce moment ou si il s'agit d'une coïncidence mais beaucoup des livres que j'ai lus dernièrement sont construits sur ce modèle) : on suit deux héroïnes, deux histoires qui s'entremêlent à 70 ans d'intervalle (les chapitres alternent entre la seconde guerre mondiale et l'époque actuelle).
J'ai aimé la façon dont l'auteure nous révèle les secrets de famille petit à petit, au fil des pages (même si certaines choses sont  très prévisibles).
J'ai même aimé les quelques lenteurs que l'on pourrait reprocher à ce livre mais qui en font finalement son charme et lui confèrent une ambiance particulière... En tout cas, moi je ne me suis jamais ennuyée et j'avais plaisir à retrouver l'histoire et les personnages.
Bref, j'ai aimé ce roman touchant et me suis attachée aux personnages que j'ai quittés avec un petit pincement au cœur une fois la dernière ligne lue.

  

 

Neige

Neige (Maxence Fermine) ♥♥♥
Présentation de l'éditeur : A la fin du XIXe siècle, au Japon, le jeune Yuko s'adonne à l'art difficile du haïku. Afin de parfaire sa maîtrise, il décide de se rendre dans le sud du pays, auprès d'un maître avec lequel il se lie d'emblée, sans qu'on sache lequel des deux apporte le plus à l'autre. Dans cette relation faite de respect, de silence et de signes, l'image obsédante d'une femme disparue dans les neiges réunira les deux hommes.
Dans une langue concise et blanche, Maxence Fermine cisèle une histoire où la beauté et l'amour ont la fulgurance du haïku. On y trouve aussi le portrait d'un Japon raffiné où, entre violence et douceur, la tradition s'affronte aux forces de la vie.


J'avais beaucoup aimé Zen et l'écriture toute en élégance de Maxence Fermine et je pensais retrouver le même plaisir à la lecture de ce conte. Malheureusement, il n'en fut rien et je ne rejoins pas le flot d'avis dithyrambiques que j'ai lus à son sujet. Je n'ai été touchée ni par l'histoire, ni par les personnages, ni même par la poésie du conte (peut-être parce que je ne suis pas du tout sensible aux haïkus). Très vite lu (en moins d'une heure), il sera presque aussi vite oublié pour moi....
Bref, ce Neige m'a laissée de glace (ok, ok.... elle était -trop- facile... je sors !)

 

La-melancolie-du-kangourou

La mélancolie du kangourou (Laure Manel) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement. Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrépressible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson. Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révéler comme père et à se reconstruire ?


Compte tenu du sujet, je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce roman et je craignais qu'il ne soit trop larmoyant. Mais il n'en est rien... Evidemment, le début est très émouvant mais c'est surtout une très belle histoire de reconstruction et de résilience, un hymne à cette chienne de vie qui peut parfois être si cruelle et injuste. L'écriture est fluide et agréable. Avec une plume très sensible, l'auteure sait trouver les mots justes pour parler du deuil et des différentes étapes par lesquelles le personnage principal doit passer pour se reconstruire, pour reprendre goût à la vie. Beaucoup de passages ont trouvé un écho en moi...
En résumé, c'est un roman que j'ai dévoré, que je vous conseille et qui m'a donné très envie de découvrir les autres livres de l'auteure !

"La vie est devant lui, il faut cesser de toujours regarder en arrière, vivre dans le passé, vouloir revivre les moments d’avant…Il faut inventer l’après."

"Il n’imaginait pas que le bonheur puisse se loger dans quelque chose d’aussi simple, d’aussi « intérieur » et gratuit. Peut-être qu’avant il mettait la barre trop haut… Or depuis que le malheur est son quotidien, il sait que s’il voulait bien le lâcher un peu, ce serait peut-être déjà le début du bonheur…"

 

barre-livres

Mes lectures finies

-

Ma lecture en-cours

511857Q8KOL