Le blog de Cath

29 avril 2016

Rustrel

Même lieu (toujours aussi dépaysant !) et mêmes papiers que pour la page que je vous ai montrée endredi dernier...

Colorado-provençal02

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection mais dans la tolérance de l'imperfection."
Yacine Bellik
(merci Catherine !)

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [17] - Permalien [#]


28 avril 2016

Plaid Northsky

Un bébé est annoncé dans mon entourage.... J'ai donc eu envie de tricoter un plaid pour lui (ou elle....), avant même de connaitre le sexe, d'où le choix d'un coloris qui peut s'adapter aussi bien à une fille qu'à un garçon (et qui est une des couleurs préférées de la future maman).
J'ai tricoté le modèle Northsky avec le fil Kilcarra tweed 100% laine. Je voulais quelque chose d'assez "rustique" (!!!) et  j'ai choisi un fil plus gros que celui préconisé sur le modèle (que j'ai par conséquent modifié légèrement, sinon je n'allais plus obtenir une couverture pour bébé mais pour géant !!!). Le plaid mesure au final 87 x 66 cm... parfait !

J'ai déjà un autre modèle sur mes aiguilles (plus fin ; il va m'occuper un moment !)  maintenant que l'on connait le sexe de ce bébé  

Northsky1

Northsky2

Northsky3

Northsky4

"Le courage de la goutte d'eau, c'est qu'elle ose tomber dans le désert."
Proverbe chinois

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [28] - Permalien [#]

27 avril 2016

Preah Palilay

Le Preah Palilay est un temple perdu dans la forêt, un peu à l'écart des autres temples d'Angkor et par conséquent très peu fréquenté. Il n'est pas le plus impressionnant au niveau de son architecture mais il ne manque pas de charme de par sa situation isolée et le calme qui y règne.
Pour cette première page que je lui ai consacrée (vous verrez la seconde prochainement), j'ai puisé dans mon stock de "vieux" papiers (tout est si vite "vieux" en scrap.... et dans notre société de consommation en général !!) et j'ai osé utiliser des couleurs peu conventionnelles (ou du moins que l'on ne penserait pas forcément adaptées à ce type de photo de prime abord).
Et au final, j'aime bien le résultat et ne suis pas mécontente d'avoir osé cette association !

Preah-Palilay1Papiers Glitz, Toga, My Mind's Eye et Kaisercraft

Preah-Palilay2

 

Joli combo de couleurs là encore, non ?

 

ColorSpring1_150

 

"La vie est un écho : ce que tu envoies te revient, ce que tu sèmes tu le récoltes, ce que tu donnes tu l'obtiens et ce que tu vois dans les autres existe en toi."
Zig Ziglar  

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

25 avril 2016

Au fond de la boite à chutes

Il y a quelques jours, comme ma boite à chutes débordait de nouveau (c'est bizarre cette faculté qu'ont les boites à chutes à se remplir aussi vite !), j'ai opéré des fouilles archéologiques pour exhumer des papiers qui me plaisaient, dans l'objectif de m'offrir une scrap-récréation en réalisant quelques cartes.
Voici les deux premières, avec des chutes de "vieux" papiers Prima et Echo Park.

P1170792

P1170796

P1170803

P1170804

J'aime bien ce combo de couleurs... pas vous ?

SucculentColor

"Savoir est peu de choses, l'essentiel est de savoir tirer parti de ce que l'on sait."
Michel de Montaigne

Posté par Cath- à 07:21 - - Commentaires [30] - Permalien [#]

22 avril 2016

Colorado provençal

Les anciennes carrières d'ocre de Rustrel  présentent des paysages exceptionnels, façonnés par l'homme durant l'exploitation de ce pigment et au fil des ans par l'érosion naturelle.
Vous vous souvenez peut-être que mon ami Danbo vous avait fait partager quelques clichés des lieux ? Voici aujourd'hui une première page consacrée à ce site pour le moins dépaysant.

Colorado-provençal01

"Lorsque vous parlez, vous ne faites que répéter ce que vous savez déjà. Alors que lorsque vous écoutez, vous pourriez apprendre quelque chose de nouveau."
Dalai Lama

 

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]


21 avril 2016

La citadelle des femmes

Le temple de Banteay Srei est baptisé la Citadelle des femmes car on pense que seules des femmes étaient capables de réaliser des sculptures aussi fines.
Il est aussi tristement célèbre car André Malraux y vola des bas-reliefs et sculptures en 1923. Mais (pour une fois !) il y eut une justice puisque Malraux fut arrêté et emprisonné pour ce vol.

Banteay-Srei2Papier Nirvana, Kaisercraft, Toga et Bo bunny

"Bonheur ou malheur sont l'expression de ce que nous sommes, non le résultat de ce que nous avons."
Arnaud Desjardins

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [35] - Permalien [#]

20 avril 2016

In my mailbox !

De temps en temps, au milieu des factures et autres publicités, arrivent dans ma boite à lettres des courriers bien plus sympathiques ! Comme ces cartes reçues récemment de la part de...

Annie

Annie

Flo

Flo

Gervaise

Gervaise

Marilou

Marilou1

Et Marilou encore !

Marilou2

 

En début de semaine, j'ai aussi eu le plaisir de découvrir cette Pocket Letter, qui a parcouru un long chemin puisqu'elle arrive de chez Nicham, à La Réunion.

PL-Nicham1

PL-Nicham2

PL-Nicham3

PL-Nicham4

PL-Nicham5

Si vous ne savez pas encore ce qu'est une Pocket Letter,  c'est :
a. que vous n'êtes pas scrappeuse
b. que vous avez vécu sur une autre planète depuis des mois !
c. que vous ne vous baladez jamais au fil des blogs et sur Pinterest

Le concept a été inventé par Janette Lane et on le voit fleurir sur la blogosphère depuis pas mal de temps. L'idée est d'envoyer une pochette compartimentée remplie de petits cadeaux. La pochette est décorée des deux côtés et peut contenir tout un tas de choses pour gâter la destinataire (tamponnages, découpes, breloques, rubans, sachets de thé, chocolats, etc.....). 
Tapez "pocket letter" dans Pinterest ou Google et vous verrez des centaines milliers d'idées !

Merci à vous toutes pour ces petits rayons de soleil !

"Veux-tu être heureux ? Donne du bonheur."
Paul Eluard

Posté par Cath- à 07:00 - Commentaires [41] - Permalien [#]

19 avril 2016

La magie des livres....

“La magie des livres est une drogue, un sortilège, une échappatoire, aussi puissante, aussi envoûtante que le Pays imaginaire de Peter Pan.”
Tatiana de Rosnay

Image2

 

 

Prendre-Lily

Prendre Lily  (Marie Neuser) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Une mère de famille retrouvée assassinée dans sa baignoire, les seins tranchés, les doigts comme un écrin renfermant deux mèches de cheveux. 
Le corps d'une étudiante coréenne abandonné la nuit dans un quartier désert. 
Et des jeunes femmes qui témoignent : leurs cheveux coupés net, tandis qu'elles vivent, marchent, respirent dans une petite ville balnéaire d'Angleterre qui ne connaît pas les débordements. 
Non loin de la salle de bains de Lily Hewitt vit Damiano Solivo. On lui donnerait le bon Dieu sans confession si ce n'étaient ces déviances auxquelles il s'adonne en secret. 
Mais son épouse peut le jurer : Damiano est innocent. Damiano est même victime. Victime, oui : de la complexité d'une machinerie sociale et judiciaire qui sait comment on façonne les monstres. 
Premier volume d'un diptyque tiré d'un fait divers qui tourmenta l'Italie et l'Angleterre de 1993 à 2011,Prendre Lily, raconte la traque d'un psychopathe identifié. 

Je ne suis pas spécialement amatrice de polars mais lorsque j'en lis, j'attends d'eux qu'ils me tiennent en haleine. Ce ne fut malheureusement pas le cas pour celui-ci. Plus de 500 pages, c'est looooooooooooooong quand il ne se passe rien... ou si peu ! 500 pages d'enquête non pas pour trouver le coupable, connu quasiment dès le début, mais pour trouver la preuve qui permettra de le mettre sous les verrous.
Bien sûr, cette lenteur est voulue par l'auteure pour retranscrire l'ambiance de ces 7 longues années d'enquête. Mais je pense que 100 (voire 200 !) pages de moins n'auraient pas nui à la qualité du récit.
Le livre est bien écrit et intéressant lorsqu'on sait que l'histoire est tirée d'un fait divers ; il permet d'être plongé dans la reconstitution pas à pas d'une enquête criminelle. Mais la sauce n'a pas pris avec moi et je me suis profondément ennuyée (j'ai quand même tenu jusqu'au bout !).

  

 

on-regrettera-plus-tard

On regrettera plus tard (Agnès Ledig) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Cela fait bientôt sept ans qu'Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu'à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d'un destin que l'on croyait tout tracé ? 
Avec la vitalité, l'émotion et la générosité qui ont fait l'immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l'existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.

Vous l'avez probablement remarqué si vous êtes des fidèles de cette rubrique lecture, j'aime beaucoup les livres d'Agnès Ledig (et je les ai d'ailleurs tous lus). J'étais donc impatiente de découvrir son dernier ouvrage, que j'ai dévoré en deux jours. J'ai retrouvé avec plaisir la tendresse et la sensibilité de la plume de l'auteure et me suis laissée emporter par l'intrigue. Les personnages sont très attachants et les relations entre eux (qu'il s'agisse d'amour ou d'amitié) sont de belles relations humaines. Pour faire simple, j'aurais pu me contenter d'un copier-coller de ce que j'écrivais ici à propos de Marie d'en haut : J'aime ses personnages attachants, la tendresse et la sensibilité de son écriture. Un livre qui fait du bien, que j'ai dégusté comme une petite douceur et que je conseille aux personnes qui aiment être émues par les choses simples de la vie
ou encore ici au sujet de "Pars avec lui" : Voilà encore un roman que l'on pourrait classer dans la catégorie des "romans qui font du bien"... et moi, je l'avoue, j'aime ça ! Il est rempli d'amour, d'espoir, de bons sentiments et est écrit avec beaucoup de justesse et de délicatesse. Bref, je suis une fois de plus tombée sous le charme de la plume simple et efficace d'Agnès Ledig et j'ai retrouvé à la lecture de ce livre le même plaisir qu'avec "Juste avant le bonheur" (dont je vous avais parlé ...)
Bien sûr, ses détracteurs diront que l'histoire manque de crédibilité, que le dénouement est prévisible, que les personnages semblent sortis d'un épisode des bisounours, que le livre regorge de bons sentiments, de clichés et de métaphores faciles..... mais le roman est si bien écrit, on y sent tellement  d'amour de son prochain qu'on en oublie les défauts pour tout simplement se délecter de sa lecture. Moi je ne boude pas mon plaisir et si vous cherchez un "feel good book", je ne peux que vous conseiller celui-ci !

"Se retourner sur sa vie, c'est prendre le risque de voir les traces du passé dans le sable de nos souvenirs.
Vivre, vivre vraiment, regarder loin devant, avancer pas à pas, et laisser le temps, le vent, effacer les empreintes derrière soi."

"Tu sais, parfois, c'est difficile de tourner la page quand le chapitre d'avant était joli et qu'on trouve injuste de devoir en lire un nouveau."

 

 

Une-vraie-famille

Une vraie famille (Valentin Musso) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Il s'appelle Ludovic, c'est du moins le prénom qu'il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence. Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d'un drame personnel, l'engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s'installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que leur cauchemar n'a pas encore commencé. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n'est pas du tout celle qu'ils croyaient. Avec ce thriller glaçant, plongée en eaux troubles d'un couple ordinaire et d'un jeune homme en quête d'une vraie famille, Valentin Musso donne le meilleur de son talent, après le succès du Murmure de l'Ogre (Seuil, 2012) et de Sans faille (Seuil, 2014).

Dans la famille Musso, je demande le frère ! Beaucoup moins médiatisé que son aîné, je n'avais encore lu aucun de ses livres. C'est désormais chose faite avec son dernier roman qui m'a tenue en haleine et qui m'a donné une furieuse envie de découvrir les précédents !
J'ai eu un coup de cœur pour ce thriller psychologique au rythme soutenu. L'intrigue est bien ficelée et le découpage de ce huis-clos angoissant en trois parties distinctes (avec un retournement de situation à chacune des parties) donne beaucoup de rythme au récit, sans aucune longueur. J'ai apprécié la qualité de l'écriture, fluide et soignée (Valentin Musso est  agrégé de lettres et ça se sent !).
Bref, à lire sans hésiter si vous êtes amateurs du genre !

 

 

L_art_d_ecouter_les_battements_de_coeur

L'art d'écouter les battements de coeur (Jan-Philipp Sendker) ♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Un matin, le lendemain du jour où Julia obtient son diplôme de droit, Tin Win, son père, un brillant avocat de Wall Street, quitte son domicile et disparaît mystérieusement. Quelques semaines plus tard, son passeport est retrouvé dans les environs de l’aéroport de Bangkok. Quatre ans ont passé. Julia est devenue avocate. En rangeant le grenier de leur maison, Judith, sa mère, découvre des lettres d’amour que Tin a écrites – mais jamais envoyées – à Mi Mi, une jeune Birmane de Kalaw, son village natal. Julia, qui ne s’est jamais résignée à l’absence de son père, décide alors de se rendre sur place pour percer le mystère qui entoure son passé. 
Elle pénètre dans un univers dont elle ne soupçonnait pas la richesse. Grâce à U Ba, un vieux Birman, elle apprendra que Tin possédait un don, celui de déchiffrer l’âme des gens en écoutant les battements de leur cœur.

Ce livre était depuis longtemps dans ma PAL (virtuelle !) et les commentaires de Mylène et Stéphanie sur mon dernier article lecture m'ont donné envie de le faire passer en tête de liste. Les critiques que j'avais lues à son sujet étaient très bonnes, le (superbe !) titre et la couverture me laissaient rêveuse et l'intrigue du livre se déroulant en Birmanie (pays visité il y a quelques années et que j'avais beaucoup aimé), j'avais très envie de le découvrir.  Mon attente était-elle trop grande compte tenu de tous ces éléments ? Peut-être...... J'espérais un coup de cœur et ce ne fut malheureusement pas le cas.
Le bilan n'est tout de même pas catastrophique ! Malgré quelques longueurs, qui rendent parfois la lecture ennuyeuse, j'ai été touchée par cette histoire d'amour remarquable, qui survit à la distance et au temps qui passe. Le ton est doux et poétique, les personnages attachants et on ressent beaucoup de sensibilité, d'humanité et d'émotion au fil des pages.
Tout au long du livre il me trottait dans la tête cette phrase de St Exupéry que j'aime beaucoup (et qui est même accrochée dans notre salon): "l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le cœur".

 

 

barre-livres

 

Mes lectures finies

Image7

 

Ma lecture en cours

CLARA

 

 

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

18 avril 2016

Banteay Srei

Le temple de Banteay Srei, appelé La citadelle des femmes, est un petit bijou de finesse, particulièrement beau lorsque le soleil levant vient caresser ses pierres de grès rose. Un peu à l'écart des autres temples d'Angkor, il faut donc se lever TRÈS tôt pour bénéficier de la meilleure lumière et visiter le site avant les hordes de touristes. Mais la beauté du lieu vaut bien une nuit écourtée. Nous avons eu la chance de le visiter seuls et ce fut un moment magique.

Banteay-Srei1Papier Nirvana, Kaisercraft, Toga et Bo Bunny

Cette page a été réalisée d'après le sketch suivant

oct15_8x11a_sm

Vous verrez le vis à vis d'ici quelques jours, qui vous permettra de mieux apprécier la finesse des sculptures.

“La vie est la plus belle des fêtes.”
Julia Child

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

15 avril 2016

Album valise

Voici comme promis les photos du dernier album que je propose sous forme de kit. J'avais repéré cette idée d'album-valise sur le blog de Graphic 45 il y a déjà un moment. Par ailleurs, je voulais réaliser un album plus masculin et je suis donc partie en quête de papiers qui me convenaient (la chasse ne fut pas facile car j'avais des idées bien arrêtées !!). Bref, une fois les papiers trouvés et après un peu de cogitation pour obtenir un résultat qui me convenait et qui approchait de ce que j'avais repéré, voici la "chose" !!
La "valise" fermée mesure 17 x 13 cm (pour une épaisseur de 7 cm). L'album intérieur mesure 16 x11 cm et permet de loger jusqu'à 35 photos au format 10 x 15 cm maximum.
Pas de photos dans ma version pour le moment (et je n'ai donc pas mis de titre sur le devant de la valisette) mais j'en ajouterai probablement par la suite, quand j'aurai trouvé LA bonne série (j'ai déjà quelques idées en tête mais pas eu le temps de m'en occuper).
Rendez-vous en fin d'article pour les infos concernant le kit !

Album-valise01

Album-valise02

Album-valise03

Album-valise04

On ouvre la valise pour découvrir l'album à l'intérieur....

Album-valise07

Album-valise08

Une pochette sur le fond....

Album-valise09

Album-valise10

Et on passe à l'album principal ! Pas mal d'embellissements métalliques dans ce projet (pour le côté masculin)

Album-valise11

Bien qu'il soit sans photos, je vous montre toutes les pages de cet album afin que vous ayez une idée des papiers.
Chaque page est en réalité une pochette contenant une autre page...

Album-valise12

Album-valise13

Album-valise14

Certaines des pochettes sont  doubles et se déplient 

Album-valise15

Album-valise16

Album-valise17

Et certaines pochettes contiennent des pages doubles (qui se déplient aussi !). Euh, mon charabia est-il compréhensible ? Pas sûr....

Album-valise18

Album-valise19

Album-valise20

Album-valise21

Album-valise22

Album-valise23

Album-valise24

Album-valise25

Album-valise26

Album-valise27

Album-valise28

Album-valise29

Album-valise30

Une dernière pochette avant de refermer tout ça.....

Album-valise31

Pochette qui contient un dépliant accordéon.

Album-valise32

Quelques zooms pour terminer

Album-valise33

Album-valise34

Album-valise35

Album-valise36

Album-valise37

Album-valise38

Le kit contient :
- 6 papiers imprimés recto/verso format 30 x 30 cm
- 2 papiers imprimés (une seule face) format 30 x 30 cm
- 6 papiers imprimés recto/verso format 12 x 30 cm
- 1 papier imprimé recto/verso format 15 x 30 cm
- 8 enveloppes noires
- 1 ½ cardstock uni bleu
- cardstocks A4 effet cuir : 4 blancs et 4 noirs
- une quinzaine d'engrenages en métal
- un porte-étiquette métal
- deux boucles métal
- deux fermoirs métal
- 45 brads
- 12 découpes + un morceau de papier argent embossé
- cartonnette 2 mm

Le tutoriel détaillé (avec photos) est envoyé par mail sous forme de fichier PDF au moment de l'expédition du kit.

Ce kit est vendu 34 euros auxquels il convient d'ajouter 7 euros de frais d'envoi (pour la France Métropolitaine. Pour l'étranger, me consulter)

Les kits ne seront expédiés qu'à partir de fin avril (j'attends encore des commandes).

Si vous êtes intéressées, merci de faire vos demandes par mail ou via les commentaires de cet article. Je fais mon possible pour traiter les demandes rapidement (dans l'ordre d'arrivée).

N.B. : Compte tenu du nombre sans cesse croissant de commandes passées et non honorées, aucune relance ne sera faite par mail et si votre bon de commande ne me parvient pas dans un délai de 7 jours, la commande sera automatiquement annulée

EDIT A 9h30 : tous les kits prévus sont vendus mais devant l'engouement pour cet album, j'ai décidé de "refaire une fournée". Il vous est donc possible de commander ce kit EN PRE-RÉSERVATION (règlement à la commande). Les kits seront disponibles à partir de fin mai (en fonction de la rapidité de mes fournisseurs). Les chèques ne seront encaissés qu'à ce moment-là.
Pour toute demande de pré-réservation, me contacter le plus rapidement possible (j'ai besoin de connaître le nombre de personnes intéressées afin de passer mes commandes).

LES PRÉ-COMMANDES SONT TERMINÉES !

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [72] - Permalien [#]