Le blog de Cath

27 septembre 2016

Aisling

Un nouveau châle tombé de mes aiguilles courant juillet, tricoté selon ce tutoriel, dans un fil 100% laine (une laine assez sèche).

Aisling1

Aisling2

Aisling3

 

***********************************

Et pour son fan club, une info de la plus haute importance....... C'est l'anniversaire de ma peluche aujourd'hui !

 

Helya

 

Déjà 4 ans..... Joyeux anniversaire Hélya !!

"La joie est le soleil des âmes ; elle illumine celui qui la possède et réchauffe tous ceux qui en reçoivent des rayons."
Carl Reysz

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [29] - Permalien [#]


26 septembre 2016

Une adorable fillette

Des photos qui trainaient depuis pas mal de temps et une envie de scrapper juste pour le plaisir, courant août, entre randos, préparatifs d'atelier et départ en vacances...

Adorable1

Adorable2

 

Edit à 8h30 : pour répondre à la question de Marilou, oui, ce sont bien des billets que cette petite fille tient dans sa main mais PAS des billets que nous lui avons donné !! Nous ne donnons JAMAIS d'argent aux enfants quand nous voyageons et nous ne payons pas les gens pour les prendre en photo !!! 
Cette petite allait tout simplement acheter une glace au marchand ambulant qui venait d'arriver dans son village reculé des montagnes du Laos. Il avait d'ailleurs un succès fou auprès de tous les enfants du village !

"Le savoir que l'on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours."
Proverbe chinois

 

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [32] - Permalien [#]

23 septembre 2016

Le Pas de l'Aiguille

Pas de randos ces derniers temps pour moi (je suis occupée à d'autres choses, dont certaines beaucoup moins réjouissantes) mais j'en ai encore plusieurs, faites cet été,  à vous faire partager si le coeur vous en dit.

Direction le Trièves aujourd'hui (à l'extrème sud du Vercors), pour une randonnée assez courte (mais qui grimpe !) offrant une vue imprenable sur le majestueux Mont Aiguille.

01

02

03

Rencontre sympathique à la montée....

04

05

06

07

08

09

10

Le Pas de l'Aiguille est aussi un lieu de mémoire de la résistance en Vercors (huit maquisards y ont perdu la vie) et sur la photo ci-dessous, on aperçoit le mémorial leur rendant hommage (tout au fond, après le refuge).

11

12

13

14

Pas de chance avec les marmottes ce jour-là... Nous les entendrons siffler un peu partout mais ne verrons que le derrière de celle-ci !!

15

16

17

18

19

20

"Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis."
Victor Hugo

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [47] - Permalien [#]

22 septembre 2016

"Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots...

...et si les mots étaient faits pour ça ?" (Boris Vian)

 

Image2

 

Et-il-me-parla

Et il me parla de cerisiers, de poussières et d'une montagne (Antoine Paje) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Certaines rencontres peuvent-elles changer le cours d'une existence ? Assurément. Une extraordinaire leçon de vie attend Paul Lamarche, Paul qui pense que réussir sa vie, se résume à... réussir. 
Un Noir américain à la carrure d'athlète rencontré en prison et un puissant homme d'affaires japonais qui parle de cerisiers et de poussières, d'autres encore, lui permettront enfin de comprendre que l'on ne réussit que lorsque l'on se met debout. Paul admettra enfin que les peurs ont mené sa vie jusque-là. On ne peut marcher que lorsqu'on dépasse les craintes qui nous entravent tous et nous empoisonnent. La vie est au bout du chemin.
Un roman tour à tour parabole moderne de la découverte de soi, récit d'une amitié profonde et histoire d'amour incandescente.

Attirée par le titre (si poétique), la couverture (si jolie) et la critique qu'en avait fait Christelle sur son blog, j'ai voulu découvrir ce court roman philosophique. Je n'ai malheureusement pas été aussi emballée que je l'espérais. Ce petit traité (romancé) sur la peur, ou plutôt LES peurs qui nous empêchent d'avancer, se lit facilement (et très vite). Le message transmis est simple et juste. Mais si  j'ai beaucoup aimé l'introduction et l'épilogue, entre les deux, j'étais beaucoup moins enthousiaste et j'ai trouvé que la majeure partie du livre n'était que du remplissage.
Les personnages sont très caricaturaux, le livre regorge de clichés et de phrases toutes faites.
Finalement, dans le genre "philosophie accessible", je préfère de loin Gounelle ou E-E Schmidt (même si leurs ouvrages sont très inégaux)

 

Jules

Jules (Didier Van Cauwelaert) ♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : « À trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide, c'est une catastrophe. Et en plus on les sépare. Alors, il se raccroche à moi. En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi, mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu'une obsession - la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le coeur. »
Entre une miraculée de la chirurgie et un vendeur de macarons, une histoire de renaissance mutuelle et de passion volcanique orchestrée, avec l'énergie du désespoir, par le plus roublard des chiens d'aveugle.

Si vous cherchez un livre-détente, zéro prise de tête, alors Jules devrait vous plaire ! C'est parfois loufoque, souvent tiré par les cheveux mais la tendresse et la jolie plume de Didier Van Cauwelaert permettent de passer un très bon moment en compagnie de personnages attachants.
Petite remarque sans grande importance : quelle idée d'avoir choisi cette photo de  braque alors que Jules est un labrador ???

 

 

Inconnue-quai

L'inconnue du quai (Mary Kubika) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : La générosité a souvent deux visages. Celui qu'on voit et l'autre, trouble. La première fois que je l'aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l'aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener ? Hantée par l'image de cette jeune sans-abri et de son bébé,  Heidi néglige l'avis de son mari et l'hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l'inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l'inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?Peu à peu, la présence de l'inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales? Après Une fille parfaite, Mary Kubica réussit de nouveau à faire plonger le lecteur dans une intrigue fascinante. L'inconnue du quai est un page turner plein de brio, servi par une écriture forte et vivante. 

Ce thriller psychologique est très bien écrit et construit. Le fait que les trois personnages principaux soient narrateurs à tour de rôle donne du rythme au récit. Cependant, même si j'avais une envie irrésistible d'avancer dans ma lecture pour découvrir la suite, j'ai tout de même trouvé quelques longueurs à ce roman qui manquait un peu d'action à mon goût. En outre, arrivé à la moitié du livre, la fin devient totalement prévisible.....

 

Egarements-coeur

Les égarements du cœur (Marie-José Aubrycoin) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Quand Marie sort du couvent du Sacré-Coeur de Jésus où elle a passé toute son enfance, elle a seize ans et son éducation est achevée. Comme toute jeune femme au XVIIIe siècle, elle doit désormais être présentée au monde, et trouver un époux honorable. 
Dès ses premières soirées parisiennes, Marie tombe amoureuse d'un bel inconnu au charme mystérieux. Mais il n’est pas celui qu’on lui destine. Le père de Marie s’est en effet entendu avec un ami, le Comte de Guénédal pour qu'elle épouse son fils, Loïc. Désespérée, Marie tente tout ce qu’elle peut pour échapper à son destin forcé. Parviendra-t-elle à se libérer du mariage qui lui a été imposé et à rejoindre un jour l'élu de son cœur ? L'homme qu'elle aime est-il vraiment si différent des autres ? 
Au travers des lettres que Marie échange avec ses proches, nous découvrons toutes les péripéties de son histoire, entre espoirs, tentations, déconvenues et trahisons. Prise dans un conflit de loyautés, Marie devra lutter pour conquérir son indépendance et défendre son droit au bonheur.

Quelle jolie surprise que ce roman épistolaire ! Je l'ai dévoré et je me suis régalée (malgré pas mal de coquilles au niveau de l'orthographe ou de la ponctuation...).
Avec une alternance de lettres et d'extraits de journaux intimes, l'auteure nous raconte une histoire bien ficelée, remplie de rebondissements, avec des personnages très attachants. Le style rappelle celui du 18ème mais malgré des tournures anciennes, il reste fluide et harmonieux, sans aucune lourdeur. Je me suis délectée de cette écriture recherchée ! Voilà donc un roman original à découvrir sans tarder .
N.B. : cet ouvrage n'existe qu'en version numérique, à prix mini, chez Librinova. Alors à vos liseuses !

 

barre-livres

Mes lectures finies

lus

 

Ma lecture en-cours
(malheureusement tristement d'actualité pour moi....)

51KdOJhRDZL

 

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

20 septembre 2016

L'Aulp du Seuil

Courant juillet, je vous avais parlé de cette belle rando de Chartreuse. En voici une première photo scrappée fin août, entre deux randos et les préparatifs de départ...

Aulp1

Aulp2

"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté, on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois
(proverbe on ne peut plus adapté à ma page du jour, vous en conviendrez !!!)

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]


19 septembre 2016

De retour !

Me voici revenue de Malte depuis quelques jours (difficile de reprendre pied dans la dure réalité....).

Voici un tout petit aperçu de ce que nous avons pu découvrir au cours de notre voyage (quelques photos faites avec mon téléphone. Je n'ai pas encore eu le temps de m'occuper de la carte mémoire du reflex). J'aurai l'occasion d'y revenir (avec des photos de meilleure qualité probablement !).

01

02

03

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

Depuis mon retour, mes journées sont occupées (entre autres "joyeusetés") par ça.....

crop1

crop2

En effet, dans moins de deux semaines (les 1er et  2 octobre) aura lieu la prochaine édition de la crop Objectif Scrap dans "mes" montagnes.
Avis aux retardataires, il reste encore des places pour le dimanche ! 
Voic l'aperçu de l'album que j'y proposerai.

Belles-échappées

Ce mini-pas-vraiment-mini (surtout pour un atelier à la demi-journée !) mesure 21 cm x 16 cm fermé et peut contenir une quarantaine de photos allant jusqu'au format 13 x 18 cm. 

 

Et voici l'aperçu du projet que Gaëlle proposera

Visuel-Gaelle

 

La crop se déroule à 25 km au sud de Grenoble. Au cours de la journée, vous réaliserez deux albums (un avec Gaëlle et un avec moi).
Le tarif est de 60 euros.

Pour toute demande de renseignement, contactez-moi par mail ou via les commentaires de cet article.

Posté par Cath- à 07:00 - Commentaires [67] - Permalien [#]

01 septembre 2016

Blog en pause !

Je tenais à vous remercier pour tous les gentils témoignages de soutien que j'ai reçu en commentaire de mon précédent article, par mail privé, par SMS ou par courrier.  
Parce que la vie continue malgré tout (avec une saveur douce amère) et qu
e nous avons finalement décidé de maintenir les vacances programmées de longue date (décision difficile à prendre mais j'espère qu'elles me feront le plus grand bien), je n'ai pas modifié le message programmé pour aujourd'hui que vous pourrez lire ci-dessous.
Tu vas me manquer, frérot.....

********************************************************** 

Alors que nos chères têtes blondes et brunes font leur rentrée scolaire, il est temps pour M. Cath et moi-même de prendre le large et de faire un break ! Et c'est sur une île (ou plutot un petit archipel) de Méditerrannée que nous partons pour une escapade de deux semaines. Si je vous dis qu'il s'agit du plus petit pays d'Europe, peut-être que vous devinerez notre destination ?

--

Et j'en connais une qui aimerait bien se glisser dans notre valise !!!

-

Rendez-vous mi-septembre

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [55] - Permalien [#]

29 août 2016

Il avait 53 ans et venait tout juste d'être grand-père....  Lorsqu'on me demandait quelle était la personne que j' admirais le plus, je répondais souvent que c'était lui, qui avait su affronter tant d'épreuves durant sa vie, qui avait une force de caractère incroyable, qui était la gentillesse personnifiée.
Sa vie s'est arrêtée samedi dernier, à vélo, sur une route de montagne.
Il était mon unique frérot et je l'aimais profondément.... 

IMG_6826

Posté par Cath- à 03:00 - Commentaires [285] - Permalien [#]

25 août 2016

"La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas." (Fernando Pessoa)

Pas moins de trois coups de coeur dans ma rubrique lecture du jour ! C'est suffisamment rare pour être souligné

Image5

 

Lola-apprentissage-bonheur

Lola ou l'apprentissage du bonheur (Angélique Barbérat) ♥♥♥♥♥

Présentation de l'éditeur : Tout aurait dû être si facile... Bertrand et Lola se sont retrouvés. 
Bertrand a survécu à ces terribles mois où il a été otage en Afrique, seul, déplacé de cache en cache. Lola, depuis son divorce, a décidé de ne plus mentir à personne, et surtout pas à elle-même. Désormais, ils vont former une famille et plus rien ne les éloignera l’un de l’autre. 
Pourtant, peu à peu, le passé s’incruste dans leur quotidien et perturbe leur bonheur. Des flashs, de plus en plus nombreux, saisissent Bertrand et le ramènent entre les mains de ses geôliers. Il s’enfonce, et occulte sa souffrance. Lola ne perçoit pas son mal-être, elle qui s’efforce pourtant d’agir au mieux, pour ses enfants, pour lui, pour son ex-mari.
Et puis, un jour, une étincelle, et la vérité explose au grand jour...
Peut-on se reconstruire en homme libre quand on a été une victime ? 
Par-delà leurs cicatrices, Bertrand et Lola arriveront-ils à vivre leur amour, tout simplement ?
Après le succès de L’instant précis où les destins s’entremêlent (2014) et de Bertrand et Lola (2015), Angélique Barbérat nous livre ici un très beau roman sur la fragile frontière entre le couple qui se construit et celui qui se détruit, sur les liens entre le silence et la vérité, entre la passion et l’amour.

J'avais beaucoup aimé les deux premiers romans d'Angélique Barbérat : l'instant précis où les destins s'entremêlent et Bertrand et Lola (dont je vous aavais parlé ici).
Je savais qu'une suite avait été écrite à Bertrand et Lola et lorsqu'une de mes fidèles visiteuses, qui a les mêmes goûts que moi en matière de lecture, me l'a conseillé, je n'ai pas hésité (preuve que je tiens compte de vos conseils !). Si Bertrand et Lola fut un coup de cœur, cela n'a malheureusement pas été le cas avec cette suite à laquelle j'ai trouvé pas mal de longueurs. Les personnages (principaux ou secondaires) sont toujours aussi attachants, l'écriture aussi belle, la description des sentiments juste et pertinente mais il m'a manqué un petit "je ne sais quoi" pour être totalement convaincue.

 

Vous-n-aurez-pas-ma-haine

Vous n'aurez pas ma haine (Antoine Leiris) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.
À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment,
malgré tout, la vie doit continuer.
C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.

Le 16 novembre 2016, trois jours après le décès de sa femme au Bataclan, Antoine Leiris avait ému le monde entier en publiant sur Facebook "Vous n'aurez pas ma haine", un texte hommage très fort  et poignant (Clic ici pour le découvrir).
Quelques semaines plus tard, il publiait un livre sous le même titre. J'en avais beaucoup entendu parler et ce battage médiatique m'avait coupé l'envie de le lire.... Finalement, suite à une énième excellente critique lue à son sujet, je me suis laissée tenter.
Je  craignais le côté "voyeuriste" d'un tel témoignage mais il n'en est rien. Antoine Leiris ne s'attarde pas sur les conditions du décès de sa femme ; il  livre un témoignage rempli de tendresse, d'amour, de souffrance.
Le livre est très court et je l'ai lu d'une traite. Ce fut une lecture difficile et éprouvante. On  ne peut évidemment qu'être touché par l'histoire poignante de cet homme qui doit surmonter le décès de sa femme et continuer à vivre pour son fils de 17 mois.  Et on ne peut que se demander comment Antoine Leiris a réussi à écrire un message de paix et de tolérance après le drame qu'il a vécu et se poser la question de savoir comment on aurait réagi dans les mêmes circonstances.... L'auteur sait trouver les mots justes pour parler du deuil, de l'absence, de la vie qui continue malgré l'horreur.
La lecture de ce livre est une belle leçon de courage et porte un très fort message d'amour, de paix et de tolérance.

 

Lettres Stella

Lettres à Stella (Iona Grey) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : L'histoire bouleversante d'un amour qui traverse le temps.
À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n'a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s'empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d'amour d'un autre temps.
1943. Dans une église de Londres bombardée par le Blitz, Stella rencontre Dan, un aviateur américain. Très vite, ils sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre. Leur histoire est a priori impossible. Rien ne joue en leur faveur : elle vient de se marier à un pasteur, lui n'a qu'une chance sur cinq de sortir vivant de cette guerre. Perdus et sans repères, la seule chose à laquelle les deux amants peuvent s'accrocher sont les lettres qu'ils s'écrivent, promesses d'un bonheur à venir.
Le temps a passé, le destin est cruel, mais Jess est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Inspirée par cet amour, portée par son enquête, elle trouvera à son tour les clefs d'un avenir meilleur.

Ce livre a obtenu un prix du livre romantique. Et pour être romantique, il l'est ! Si vous n'aimez pas ce style, passez votre chemin ! Mais si un côté fleur bleue sommeille en vous, alors il y a des chances que vous preniez autant de plaisir que moi à la lecture de cette belle histoire d'amour qui alterne entre deux périodes, le présent et la seconde guerre mondiale. Le contexte historique est très bien retranscrit et apporte un intérêt supplémentaire. La construction narrative qui mêle le roman et le style épistolaire, apporte du rythme et je n'ai trouvé aucune longueur à ces 700 pages.

 

Lettres-rose

Les lettres de Rose (Clarisse Sabard) ♥♥♥♥♥
Présentation de l'éditeur : Lola a été adoptée à l'âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.
Sa vie va basculer lorsqu'elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d'Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.
Mais tous les habitants ne voient pas d'un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu'elle ne le voudrait…

Encore une histoire de lettres.... encore un roman qui a obtenu un prix du livre romantique. et encore un ouvrage que j'ai beaucoup aimé ! Tout comme dans "Lettres à Stella", l'auteure mêle les époques, les héroïnes et leurs destins avec beaucoup de fluidité, sans perdre son lecteur en route. J'ai trouvé cette saga familiale captivante et j'avais hâte de retrouver les personnages si attachants pour découvrir leurs secrets de famille.
Je guetterai désormais le prochain roman de cette auteure (en espérant qu'il soit à la hauteur de celui-ci !)

barre-livres

Mes lectures finies

Image6

Ma lecture en-cours

Inconnue-quai

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

23 août 2016

Le Dôme de Bellefont par le Pas de Rocheplane

Notre rando du jour n'est pas de tout repos mais la beauté du panorama méritera les efforts fournis...
Nous partons de St Hilaire du Touvet (fief des parapentistes dans notre région) pour monter au Dôme de Bellefont par le Pas de Rocheplane. Ce parcours assez aérien offre des panoramas superbes sur la Chartreuse, Belledonne et le Mont Blanc. 
La grimpette est raide et accorde peu de répit ! On entre tout de suite dans le vif du sujet, avec une montée soutenue dans la forêt. Le sentier s'engage ensuite dans des éboulis (pas très agréables !) avant de serpenter entre les barres rocheuses, où quelques passages délicats sont équipés de câbles. 

01

02

03

04

05

06

07

08 

Oui, oui... le sentier passe au milieu de ces dalles rocheuses. Mieux vaut être bien chaussé et ne pas avoir le vertige !

09

Léger replat (ouf !) avant de franchir le Pas de Rocheplane, derrière le rocher de gauche.

10

A droite le Dôme de Bellefont ; à gauche, la Lance Sud de Malissard.

11

Un petit regard en arrière lorsqu'on débouche sur les Hauts plateaux de Chartreuse, afin de voir le sentier par lequel nous sommes arrivés.
Vous le voyez, là, qui serpente entre les barres rocheuses ?

12

Un petit zoom pour  mieux voir.....

13

14

Après une pause casse-croûte amplement méritée (et nécessaire !) face à la réserve des Hauts Plateaux de Chartreuse, nous nous baladons sur le Dôme de Bellefont, en admirant la vue qui s'offre à nous.

14(2)

16

17

On voit le Mont Blanc au loin

18

Zoom sur le Mont Blanc.....

19

Un petit coucou aux parapentistes qui nous survolent....

20

21

22

23

24

25

Encore quelques pas d'escalade avant d'aller en direction de la Lance Sud de Malissard.

26

Au centre de la photo, la Lance Sud de Malissard (objectif de l'après-midi)

15

27

28

29

30

Nous quittons à regret cet endroit calme et préservé pour rejoindre la civilisation, deux heures plus tard !

31

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [47] - Permalien [#]