Le blog de Cath

17 janvier 2020

La foire de Pushkar comme si vous y étiez #2

Lors de la deuxième partie de la foire, il n'y a quasiment plus de dromadaires à voir et l'atmosphère se transforme car les dates correspondent à l'un des cinq grands pèlerinages Hindous. Il peut y avoir jusqu'a 300.000 personnes qui viennent pour le dernier jour, correspondant à la pleine lune des mois d'octobre/novembre. Le spectacle se déplace dans les rues de la  petite ville qui compte en temps normal environ vingt mille habitants. 

  

IMG_9058

IMG_8684

A ce moment-là, le rituel consiste à se baigner dans le lac sacré situé au centre de la ville puis à en faire le tour avant de rejoindre un des nombreux temples pour honorer son dieu favori.

CAT_8830

Notre but était de voir les tribus de nomades avec leurs dromadaires plus quelques attractions photogéniques. Nous sommes donc restés à Pushkar les quatrième et cinquième jours de la foire. Nous voulions assister au concours de turban et à celui de moustaches ; nous n'avons hélas vu ni l'un ni l'autre !!! Dommage, il y avait sûrement des personnages intéressants à voir... En voici un, rencontré au hasard des allées.

JMB_1381 

Par contre, nous sommes tombés tout à fait par hasard sur le rassemblement de deux milles indiennes en tenue traditionnelle qui  dansaient pour figurer dans le guiness des records ! Attention les yeux, la vidéo ci-dessous est un concentré de couleurs !!!

D'après le guide du Routard, il s'agit d'une des plus grandes foires aux dromadaires du monde,  réunissant vingt mille animaux. Ce chiffre est complètement faux ; en effet nous avons vu un tableau de comptage des animaux  sur le journal local qui faisait état de la diminution constante du nombre d'animaux présents lors de la foire. Il y en avait bien 20 000 mais en 2001 ("le guide du routard toujours en retard"... slogan que nous avons souvent entendu il y a déjà vingt ans au Maroc !) Cette année il n'y avait plus que 3223 dromadaires et 2797 chevaux auxquels on pourrait rajouter une vache (que nous avons vue de nos propres yeux !) et un buffle (énorme, utilisé pour des saillies à prix d'or) ; cela fait donc 6022 animaux  😊

JMB_1107

CAT_8648

CAT_8599

Cherchez l'intruse !

IMG_9020

Allez, on rajoute quelques chèvres...

IMG_9247

IMG_9251

Nous sommes loin des 20 000. D'après le journal local, cette baisse du nombre d'animaux est le résultat de la crise économique qui sévit dans le pays. Les acheteurs ne pouvant plus payer le vrai prix des animaux en offrent dix fois moins et, par conséquent, les vendeurs ne se déplacent plus. Les chevaux ne vont pas tarder à être plus nombreux que les dromadaires, ce qui va complètement changer l'atmosphère de la foire car si les dromadaires sont utilisés comme animal de trait par les agriculteurs...

CAT_8624

CAT_8967

...ils sont aussi utilisés pour promener les badauds dans les allées principales, avec des charrettes hautes en couleur et des animaux maquillés pour l'occasion.

CAT_8710

CAT_8713

CAT_8753

CAT_8840

CAT_8917

JMB_0970

Les chevaux présents à Pushkar sont quant à eux tous des étalons de concours. Leurs vendeurs, tout comme les acheteurs, arrivent avec de gros véhicules 4x4 et sont habillés à l'occidentale pour la plupart.

IMG_9224

JMB_0900

CAT_8844

CAT_8847

CAT_8861

CAT_9112

IMG_9221

A suivre...

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]


16 janvier 2020

Alouette

Ah, que j'ai aimé tricoter ce petit modèle de cardigan pour ma puce ! Une construction "top down" comme je les aime (pas besoin de couture !), un joli point fantaisie et des petits détails qui lui donnent beaucoup de charme. Je referai sans doute ce modèle... d'autant plus qu'il se décline du 3 mois au 8 ans. Je l'ai tricoté en taille 12 mois avec tout juste 2 pelotes de Baby Merino coloris turquoise clair (mais mon 12 mois me parait bien grand ! Tant pis, il ira bien un jour ou l'autre à ma princesse....).

Alouette1

Alouette2

Alouette3

Alouette4

Le tutoriel est disponible à la vente ici.

"Le bonheur, c'est quand on veut que demain soit un autre aujourd'hui."
Bernard Werber

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

15 janvier 2020

Un nouveau kit !

Voici donc le premier projet de kit-atelier de l'année ! Un album ni trop grand ni trop petit... pas trop compliqué à faire... avec une "fantaisie" sur la reliure (inspirée d'une idée vue il y a déjà un petit moment sur le net, rangée dans un coin de ma mémoire mais dont je n'ai hélas pas gardé le lien et que Google n'a pas su retrouver pour moi !). Et c'est une série de photos de ma puce que j'ai choisi d'y loger, certaines des étiquettes fournies dans le kit se prêtant bien au thème. C'est parti pour la "visite guidée" !

01

02

03

On commence par l'album principal

04

05

06

07

08

09

10

11

12

13

14

15

16

On passe au livret de la couverture de droite

17

18

19

20

21

22

Et on revient au début de l'album pour découvrir le livret de la couverture de gauche

23

24

25

26

27

28

Quelques zooms pour finir....

29

30

31

32

33

34

Et un détail de la reliure !

35

Le kit  contient : 

- 10 papiers imprimés  recto-verso
- 1 planches d'étiquettes 
- 2 cardstocks 30 x 30 coloris bleu-vert
- 1 cardstock 30 x 30 coloris curry
- 10 cadstocks format A4 blancs texture cuir
- 1 cadstock format A4 noir texture cuir
- cartonnette 2 mm
- 3 mètres d'organza
- 3 pailles kraft pour la reliure

Il est vendu 30 euros auxquels il convient d'ajouter les frais de port. Pour cela, plusieurs options  :

- envoi en colissimo simple pour 7 euro(tarif  pour la France métropolitaine. Pour l'étranger, me consulter).

- envoi en colissimo remise contre signature pour  9,50 euros (tarif  pour la France métropolitaine).

- envoi en Mondial Relay pour 5,50 euros (tarif pour la France métropolitaine, la Belgique et le Luxembourg. Pour les autres pays, me consulter).

 Le tutoriel est envoyé par mail sous forme de fichier PDF (ou lien pour le télécharger).  

Les kits seront expédiés à partir du 23 janvier (le temps de recevoir mes dernières commandes et de préparer tout ça !).  Les chèques ne sont encaissés qu'au moment de l'expédition du kit.

Si vous êtes intéressées, merci de faire vos demandes par mail ou via les commentaires de cet article afin que je vous envoie un bon de commande à me retourner dans les 7 jours pour valider votre réservation.

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [44] - Permalien [#]

14 janvier 2020

Des petites boites gourmandes pour les messieurs !

Pour ne pas faire de jaloux, après avoir réalisé cette série de boites, j'ai aussi fait quelques bricoles pour ces messieurs... Cette fois, ce sont des gourmandises chocolatées que j'ai glissées à l'intérieur 😋

Boites-gourmandes-Noel-2019-01

Boites-gourmandes-Noel-2019-02

Boites-gourmandes-Noel-2019-03

Boites-gourmandes-Noel-2019-000004

Boites-gourmandes-Noel-2019-05

 On jette un petit coup d'œil à l'intérieur pour assouvir sa curiosité...

Boites-gourmandes-Noel-2019-06

"Le bonheur, on ne le trouve pas, on le fait. Le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous avons."
Arnaud Desjardins

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]

13 janvier 2020

Des vœux en volume et un aperçu 😊

Du relief pour cette carte de voeux en 3D (mais qui se plie bien sagement à plat pour être expédiée facilement...).

Carte-Noel-3D-01

Carte-Noel-3D-02

Carte-Noel-3D-03 

Et un petit aperçu du premier kit de l'année que j'espère mettre en vente dans les prochains jours (le temps de m'occuper des photos et de préparer l'article correspondant !).

--

"Personne  n'est supérieur, personne n'est inférieur, mais personne n'est égal à quelqu'un d'autre non plus. Les gens sont simplement uniques, incomparables."
Acharya Rajneesh

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [43] - Permalien [#]


10 janvier 2020

La foire de Pushkar comme si vous y étiez #1

Le timing de notre voyage dans le nord de l'Inde a été calé sur les dates de la foire aux dromadaires de Pushkar afin d'y rester deux jours entiers pour avoir le temps de s'imprégner de cette atmosphère particulière. M. Cath avait étudié de près le programme de la foire de l'année dernière pour cibler les jours les plus intéressants. Bien entendu, le programme de cette année a été impossible à trouver sur internet et même sur place personne n'a pu nous renseigner. Nous pensions être confrontés à un nombre de touristes très important lors de ces deux jours ; il n'y en avait quasiment pas ! Ceci est dû à la cupidité des hôteliers qui multiplient le prix des chambres par cinq lors de la foire. Du coup, à 200 euros la nuit, les agences évitent de loger leurs clients à Pushkar. Il y a bien deux ou trois cars qui s'arrêtent dans l'après-midi et libèrent leurs chargements, avec pour consigne de ne pas s'attarder  car il y a encore de la route à faire. C'était parfait pour nous ; il a suffi de s'éloigner de l'allée centrale du champ de foire pour être seuls au milieu de l'ambiance locale.
La foire dure exactement neuf jours (chiffre qui passe de 4 à 12 suivant les sources sur internet).

IMG_9258

Durant les premiers jours, les nomades arrivent du désert du Thar pour vendre ou acheter des dromadaires.

CAT_8636

CAT_9073

JMB_1308

CAT_8721

JMB_1073

Nous avons  pu nous balader au coeur des campements et photographier des scènes intéressantes de la vie nomade.

Toilettage des animaux  

JMB_0985

JMB_1001

Tea time ! Les indiens boivent du thé noir mélangé à des épices et du lait. Il est appelé chaï.  

JMB_1120

Vaisselle avec  un produit local : tout simplement du sable !

JMB_1152

Notez l'utilisation ingénieuse du morceau d'étoffe pour caler le dos en position assise !

JMB_1144

Chut ! c'est l'heure de la sieste 

CAT_8770

Les attractions traditionnelles commencent...

 

Dresseur de singes 

IMG_8707

Vache à 6 pattes !

IMG_8940Charmeur de serpents

JMB_0976

...et les transactions se réalisent.

CAT_8731

CAT_8768

CAT_8724

JMB_1058

Vous noterez qu'à Pushkar rien ne se perd, tout se récupère... y compris les crottes de dromadaires !

CAT_9054

JMB_1017

Au fur et à mesure des échanges, les nomades prennent le chemin du retour en direction du désert.

CAT_8637

IMG_9236

JMB_1411

A suivre...

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [44] - Permalien [#]

09 janvier 2020

"Chacun peut adorer la lecture...

à condition d'avoir en main le bon roman, celui qui vous plaira, qui vous parlera, et dont on ne pourra pas se défaire."
Davis Foenkinos

-

  

tout ce qui nous répare

Tout ce qui nous répare (Lori Nelson Spielman) 
Présentation de l’éditeur : Fais la paix avec ton passé. Ton avenir en dépend.
Erika Blair a tout pour être heureuse : une carrière au sommet et deux filles magnifiques. Sa vie sombre brutalement lorsque l'aînée, Kristen, meurt dans un accident. Entre culpabilité dévorante et déni obstiné, Erika et sa fille cadette, Annie, s'éloignent peu à peu, chacune prisonnière de son propre chagrin.
Erika reçoit un jour un mail anonyme : " Chasse ce qui te pèse et cherche ce qui t'apaise. " Elle reconnaît cette citation, tirée d'un cahier qu'elle a préparé avec amour pour ses filles, dans lequel elle a consigné les sages paroles de sa mère et de sa grand-mère. Qui peut bien lui avoir envoyé ce message et ceux qui suivront ? Des indices, semés entre les lignes, orientent Erika vers l'île de son enfance, Mackinac. Ce n'est qu'en remontant là-bas le fil de son passé torturé qu'elle pourra retrouver le chemin vers ses filles.

De la même auteure, j’avais beaucoup aimé "Demain est un autre jour"  puis été déçue par "un doux pardon". Cette fois encore, mon avis est mitigé L’histoire se lit facilement mais j’ai trouvé l’écriture moins agréable. Beaucoup (trop ?) de thèmes sont abordés (le deuil, les relations mère-fille, l’adoption, la culpabilité, le non-dit... et j’en passe !) et je pense que cela nuit à la fluidité du récit. 
Cette histoire de deuil et de reconstruction est au final peu crédible et si elle se lit facilement, je pense qu’elle s’oublie tout aussi facilement ! Si vous souhaitez découvrir cette auteure, je vous conseille plutôt de lire "Demain est un autre jour".

 

sirene-scaphandrier

La sirène et le scaphandrier (Samuelle Barbier) 
Présentation de l’éditeur : "Nous avons tous une histoire à raconter. Êtes-vous prêts à entendre la mienne ?"
"Nous avons tous une histoire à raconter. Êtes-vous prêts à entendre la mienne ? J'ai été élevé dans les marécages du sud-est du Texas, sur ces terres rouges où règnent les vrais Cajuns. Maintenant que je suis "en cage', je passe le plus clair de mon temps à imaginer ce qui se passe à l'extérieur. " Zach

Malgré ses quelques défauts (beaucoup de clichés et un manque de crédibilité total), je me suis laissée emporter par cette romance dans laquelle l’auteure distille un mélange bien dosé d’humour, de tendresse, d’optimisme et de bons sentiments.
J’ai dévoré ce livre (en grande partie épistolaire) qui m’a offert un très agréable moment de détente, entre Londres et le Texas, et si vous êtes à la recherche d’un bon "feel good book", je vous le conseille !

 

hommes-jugent

Est-ce ainsi que les hommes jugent (Mathieu Menegaux) 
Présentation de l’éditeur : Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière. 
Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police faire irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir. 
Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.
Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable ? 
Avec un style direct et tendu, Mathieu Menegaux nous livre un roman haletant, une plongée en apnée dans le monde de l’injustice.

J’avais beaucoup aimé "Je me suis tue" et étais donc impatiente de découvrir un autre roman de Mathieu Menegaux. C’est une plongée dans le monde de l’injustice qu’il nous raconte ici, avec la descente aux enfers d’un citoyen lambda, accusé puis innocenté pour finalement être lynché sur la place publique pas des réseaux sociaux voulant se substituer à une justice qu’ils jugent (à tort dans le cas présent !) défaillante. Le récit, par son réalisme, fait littéralement froid dans le dos car on ne peut s’empêcher de penser que l’on pourrait être à la place de l’accusé. Il nous fait aussi nous interroger sur le fonctionnement de la justice mais aussi (et surtout) sur le poids que peuvent avoir à la fois les médias qui nous manipulent et les réseaux sociaux qui donnent tout pouvoir à des gens cachés derrière leur écran, diffusant à tout va (et à une vitesse galopante !) des informations déformées et/ou erronées.
Cette phrase extraite du roman résume bien la teneur du propos : "la télévision et les réseaux sociaux vont réussir là où les policiers ont échoué : faire condamner un innocent".
Un livre que je vous conseille vivement !

  

douce-odeur-pluie

Une douce odeur de pluie (Jojo Moyes) 
Présentation de l’éditeur : Le récit inoubliable de trois générations de femmes irlandaises face aux réalités de l’amour, du devoir et du lien exceptionnel qui unit les mères à leurs filles.
Lorsque Kate fuit son Irlande natale afin d’échapper aux tensions familiales, elle se fait une promesse, celle de toujours être une amie pour son enfant. Quinze ans plus tard, l’histoire semble pourtant se répéter : un gouffre immense s’est creusé entre Kate et sa fille Sabine. L’adolescente quitte Londres pour se rendre chez Edward et Joy, les grands-parents qu’elle connaît à peine.
Marquée par sa séparation douloureuse avec Kate, Joy se réjouit à l’idée de passer du temps avec sa petite-fille mais la réticence de cette dernière s’avère très vite décourageante. Bientôt, la curiosité de Sabine fait resurgir un secret de famille longtemps enfoui, et Joy doit enfin confronter son passé. Après tout, il est peut-être temps de guérir de vieilles blessures…

Jojo Moyes est une auteure que j’aime beaucoup et j’ai lu la plupart de ses romans (son dernier est en bonne place dans la file d’attente de ma liseuse !). Avant de commencer la lecture de celui-ci, je ne savais pas qu’il s’agissait en fait de la réédition de son premier livre, paru en 2003 (il s’intitulait alors "Sous la pluie"). Est-ce pour cette raison que j’ai trouvé moins abouti et moins captivant ? Dans cette histoire, nous suivons trois générations de femmes, aux modes de vie opposés. L’auteure décortique les relations mère-fille et les difficultés de communication entre générations. Les personnages sont attachants et on respire en outre un bon bol d’air pur dans la campagne irlandaise. Malgré quelques longueurs, le roman se lit facilement mais il ne rentrera pas dans le top 5 de mes romans préférés de l’auteure !

 

 

barre-livres

J'ai terminé...

--

 

 Je suis en train de lire...

Embarras-choix

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

08 janvier 2020

Boite à double rabat (le tutoriel)

Voici comme promis les explications pour réaliser la boite à double rabat, selon le modèle de celles que vous avez vues ici ou de celle-ci (inspirée de plusieurs modèles vus sur le net).

Boite-double-rabat1

Les dimensions que je vous indique sont pour  une boite de format 12 x 9 cm. Vous pouvez évidemment modifier les mesures si vous souhaitez un autre format !

Découpez un morceau de cardstock de 23,8 cm de large x 20,8 cm de haut. Pliez à 3 cm puis 6 cm de chaque bord, selon le schéma ci-dessous.

schema-boite

Vous obtenez ceci 

01-1

Découpez le long des plis afin d'ôter les parties marquées d'une croix rouge sur le schéma ci-dessous et incisez les parties marquées d'un trait rouge.

schema-decoupe-boite

Vous obtenez ceci

02-1

Repliez et collez les languettes à l'intérieur (vous pouvez les biseauter légèrement pour qu'elles ne gênent pas).

03-1

Rabattez le bord restant et collez-le sur l'intérieur de la boite

04-1

Le couvercle est réalisé en deux parties identiques. Découpez deux morceaux de papier uni (assorti aux imprimés que vous souhaitez utiliser) de 15,2 cm de large x 16,1 cm de haut. Pliez à 3,1 cm des bords gauche et droite, à 7 cm du haut et à 6 cm du bas (voir schéma ci-dessous). Si mes mesures sont aussi précises (par exemple 3,1 cm !) c'est pour que le couvercle ait l'aisance nécessaire pour bien se rabattre sur la boite ; je vous conseille donc de respecter ces petits millimètres après lesquels vous râlez parfois. 

schema-couvercle

Vous obtenez ceci

05-1

Découpez selon le schéma ci-dessous

schema-decoupe-couvercle

Vous obtenez ceci

06-1

Repliez les languettes vers l'intérieur et collez-le

07-1

Collez chaque demi-couvercle sous la boite, comme ceci. Avant de  coller, vous pouvez biseauter un peu la partie qui sera collée de manière à ce qu'elle ne dépasse pas sur les côtés.

08-1

Voici une vue du dessous de ma boite, après collage d'un  des demi-couvercle.

09-1

Collez le second couvercle ; les deux parties se chevauchent légèrement.

10-1

Recouvrez le dessus de chaque couvercle avec un morceau de papier imprimé. Sur le demi-couvercle qui viendra par-dessus l'autre, faites un trou à 1 cm du bord, centré dans la largeur.

11-1

Sur le second couvercle, faites un trou à 1 cm du chevauchement, centré lui aussi dans la largeur (on ne voit pas très bien les trous sur ma photos, à cause de l'impression du papier !)

12-1

Dans chacun des trous, glissez une longueur de ruban

13-1

Fixez-le à l'intérieur du couvercle avec un morceau de scotch double-face

14-1

Recouvrez l'intérieur des couvercles avec un morceau de papier imprimé.

15-1

Il ne vous reste plus qu'à  finir la décoration de votre boite ! 
Et si vous mettez mon tutoriel en application, je serai bien entendu ravie de voir le résultat !

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [55] - Permalien [#]

07 janvier 2020

La boite à double rabat

Il semblerait que beaucoup d'entre vous aient apprécié les petites boites que je vous ai montrées ici... Puisque j'avais concocté ma propre version en mixant plusieurs idées vues ici et là, j'ai ressorti mes gribouillis notes et réalisé un petit tutoriel que je vous proposerai demain ici-même !
En attendant, voici la boite qui m'a servi de modèle pour mettre tout ça "au propre"...

Boite-double-rabat1

Boite-double-rabat2

Boite-double-rabat3

Boite-double-rabat4

Boite-double-rabat5

A demain pour les explications (si le coeur vous en dit !)

"Aucun bonheur n'est entier s'il n'est pas partagé."
Yasmina Khadra

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [66] - Permalien [#]

06 janvier 2020

Vaxholm... encore !

Une nouvelle photo d'une jolie maison de Vaxholm sur cette page pour laquelle je me suis inspirée de ce sketch (déjà utilisé ici). 

Maison-jaune-Vaxholm

Maison-jaune-Vaxholm2

Maison-jaune-Vaxholm3

"Vivre en pleine conscience, ralentir son pas et goûter chaque seconde et chaque respiration, cela suffit."
Thich Nhat Hanh

Posté par Cath- à 07:00 - - Commentaires [33] - Permalien [#]